NOUVELLES
10/05/2012 11:09 EDT | Actualisé 10/07/2012 05:12 EDT

Washington appelle à appliquer le plan Annan après les attentats de Damas

Washington a condamné "avec la plus grande fermeté" les deux attentats à la voiture piégée commis jeudi à Damas, appelant une nouvelle fois le régime de Bachar al-Assad à mettre en oeuvre le plan du médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe Kofi Annan.

"Toute violence qui aboutit au massacre de civils est condamnable et rien ne peut la justifier", a déclaré la porte-parole du département d'Etat Victoria Nuland dans un communiqué, appelant à la mise en oeuvre du plan Annan "pour éviter une nouvelle escalade de la violence".

Deux voitures piégées ont dévasté jeudi un quartier de Damas, faisant 55 morts et 372 blessés. Il s'agit de l'attentat le plus meurtrier en près de 14 mois de révolte en Syrie.

Ces explosions ont ravagé à une heure de pointe le matin le quartier de Qazzaz dans le sud de la capitale, poussant le chef des observateurs de l'ONU à lancer un appel à l'aide pour faire cesser les violences qui font rage depuis le début de la révolte en mars 2011.

Elles sont survenues alors que les mises en garde internationales contre une guerre civile se font de plus en plus pressantes face aux violations répétées du cessez-le-feu instauré le 12 avril, la communauté internationale restant impuissante à résoudre la crise.

Comme à chaque attentat, régime et rébellion se sont accusés mutuellement de les avoir commises.

lc-mdm/bar

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!