NOUVELLES
10/05/2012 10:42 EDT | Actualisé 10/07/2012 05:12 EDT

Vingt membres d'Al-Qaïda tués dans le sud du Yémen

Vingt membres d'Al-Qaïda ont été tués jeudi dans le sud du Yémen dans une série d'opérations, dont dix dans des raids aériens, selon le ministère de la Défense et des responsables locaux.

La première attaque à l'aide d'un drone a visé une maison de Jaar, fief du réseau dans la province d'Abyane, mercredi vers minuit locale (21H00 GMT), faisant huit morts, a indiqué à l'AFP un responsable local.

Parmi les morts figure un homme connu sous le nom de guerre de "Jallad" et qui est considéré comme le responsable de l'armement d'Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa), selon des sources tribales dans le secteur.

L'attaque, d'une précision chirurgicale, intervient quelques jours après la mort, le 6 mai, de Fahd al-Quso, un chef d'Aqpa, dans un raid aérien attribué aux Etats-Unis dans la province de Chabwa (est).

Les Etats-Unis ont reconnu l'année dernière qu'ils employaient des drones pour viser des cibles au Yémen.

Quso avait été repéré et tué grâce à des renseignements fournis par un agent infiltré au sein d'Aqpa, selon des révélations de la presse américaine.

Par ailleurs, le ministère de la Défense a annoncé sur son site internet 26sep.net que dix membres d'Al-Qaïda avaient été tués jeudi dans des bombardements à l'artillerie de leur position à Zinjibar, capitale de la province d'Abyane.

A Chaqra, à 25 km à l'ouest de Zinjibar, deux autres membres d'Al-Qaïda, dont un chef local, Khaldoun al-Sayed, ont été tués dans un raid aérien, a d'autre part indiqué un responsable des Comités populaires de défense, des supplétifs de l'armée.

Ce responsable n'a été pas été capable de dire si le raid a été mené par l'aviation yéménite ou s'il s'agit de l'attaque d'un drone américain.

Lundi dernier, des combattants d'Al-Qaïda avaient lancé une attaque spectaculaire contre l'armée à Zinjibar, tuant 22 soldats, pour venger la mort de Quso.

Ce dernier était recherché depuis des années par les Etats-Unis pour l'attentat contre l'USS Cole dans le Golfe d'Aden en 2000, au cours duquel 17 marins américains avaient été tués.

Selon le New York Times, l'agent infiltré a livré des renseignements "cruciaux" qui ont permis aux services américains d'éliminer Quso.

L'homme, un agent qui travaillait en fait pour les services secrets saoudiens, a déjoué un projet d'attentat contre les Etats-Unis, d'après ces révélations.

Il s'est porté volontaire pour mener un attentat suicide contre un avion à destination des Etats-Unis et s'est enfui avec l'engin piégé qu'il a remis à ses officiers traitants, d'après les médias américains.

Les renseignements fournis par les services secrets saoudiens avaient déjà permis d'intercepter en octobre 2010 au Royaume-Uni et à Dubaï des bombes dissimulées dans des imprimantes. Aqpa les avait envoyées aux Etats-Unis par avion cargo.

Al-Qaïda dans la péninsule arabique, née d'une fusion des branches saoudienne et yéménite, a renforcé sa présence dans le sud et l'est du Yémen, profitant de l'affaiblissement du pouvoir central à la faveur d'un soulèvement qui a duré plus d'un an et a abouti au départ de l'ancien président Ali Abdallah Saleh.

str-at/mh/hj

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!