NOUVELLES
10/05/2012 10:25 EDT | Actualisé 10/07/2012 05:12 EDT

Remaniement limité du gouvernement de transition en Egypte

Quatre nouveaux ministres ont été nommés jeudi au sein du gouvernement de transition égyptien, un remaniement limité alors que les Frères musulmans, qui dominent le Parlement, réclament des changements en profondeur à deux semaines du scrutin présidentiel.

Ces changements concernent les ministères de l'Enseignement supérieur, de la Culture, du Travail et de l'Immigration et enfin des Affaires parlementaires, ont indiqué des sources officielles.

Les titulaires -respectivement MM. Mohamed Abdel-Hamid el-Nashar, Mohamed Saber Arab, Refat Mohamed Hassan et Amr Mohamed Salem - sont des technocrates ou des universitaires, sans affiliation partisane particulière.

Ils ont prêté serment devant la plus haute autorité de l'Etat, le maréchal Hussein Tantaoui, chef du Conseil suprême des forces armées (CSFA).

Ce gouvernement doit en principe rester en fonction jusqu'à la formation d'un nouveau gouvernement par le président qui sera élu lors de l'élection présidentielle dont le premier tour est prévu les 23 et 24 mai.

L'armée, qui dirige le pays depuis la chute de Hosni Moubarak en février 2011, a quant à elle promis de quitter le pouvoir d'ici la fin du mois de juin, une fois le nouveau chef de l'Etat élu.

Les Frères musulmans, qui contrôlent depuis le début de l'année près de la moitié des sièges de députés au sein du Parlement, réclament depuis des semaines la fin du gouvernement Ganzouri, ou au moins son profond remaniement au profit de ministres islamistes.

Kamal Ganzouri, nommé à la tête du gouvernement en novembre 2011, fut déjà Premier ministre sous Hosni Moubarak.

mon-cr/hj

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!