NOUVELLES
10/05/2012 11:15 EDT | Actualisé 10/07/2012 05:12 EDT

Nouveaux raids contre Al-Qaïda au Yémen, après les révélations d'un espion

Vingt membres d'Al-Qaïda ont été tués jeudi dans une série d'opérations dans le sud du Yémen, dont huit dans un raid aérien d'une extrême précision, similaire à celui ayant tué il y a quatre jours un chef de ce réseau, à la suite des révélations d'un agent infiltré.

Le raid, mené par un drone, a visé une maison où étaient réunis des membres du réseau à Jaar, fief d'Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa) dans la province d'Abyane, faisant huit morts, selon un responsable local.

Par ailleurs, le ministère de la Défense a annoncé que dix membres d'Al-Qaïda avaient été tués jeudi dans des bombardements à l'artillerie de leur position à Zinjibar, capitale de la province d'Abyane qui est aux mains du réseau depuis près d'un an.

A Chaqra, à 25 km à l'ouest de Zinjibar, deux autres membres d'Al-Qaïda, dont un chef local, Khaldoun al-Sayed, ont été tués dans un raid aérien, a d'autre part indiqué un responsable des Comités populaires de défense, des supplétifs de l'armée.

Ce responsable n'a été pas été capable de dire si le raid a été mené par l'aviation yéménite ou s'il s'agit de l'attaque d'un drone américain.

Les Etats-Unis sont seuls à avoir des drones dans la région et ont reconnu l'année dernière les employer dans leur lutte contre Al-Qaïda, qui a regroupé ses forces dans le sud du Yémen, pays pauvre de la péninsule arabique.

Parmi les huit morts du premier raid figure un homme connu sous le nom de guerre de "Jallad", considéré comme le responsable de l'armement d'Aqpa, d'après des sources tribales.

Le raid, d'une précision chirurgicale, a visé une maison de deux étages et aucune autre habitation n'a été endommagée, ont indiqué des témoins, ajoutant que les corps en lambeaux des huit victimes ont été retirés des décombres.

Ce raid intervient après la mort, le 6 mai, de Fahd al-Quso, un chef d'Aqpa, dans un raid aérien attribué aux Etats-Unis dans la province de Chabwa (est).

Quso avait été repéré et tué grâce à des renseignements fournis par un agent infiltré au sein d'Aqpa, selon des révélations de la presse américaine.

Il était recherché depuis des années par les Etats-Unis pour l'attentat contre l'USS Cole dans le Golfe d'Aden en 2000, au cours duquel 17 marins américains avaient été tués.

Selon le New York Times, l'agent infiltré qui travaillait en fait pour les services secrets saoudiens, a livré des renseignements "cruciaux" qui ont permis aux services américains d'éliminer Quso.

L'homme s'est porté volontaire pour mener un attentat suicide contre un avion à destination des Etats-Unis avant de s'enfuir avec l'engin piégé qu'il a remis à ses officiers traitants, d'après les médias américains.

Selon des sources tribales, Aqpa a été grandement "infiltré" par des agents car il a recruté massivement ces derniers mois "des centaines" de jeunes au chômage sans les soumettre au filtrage habituel.

Certains des nouvelles recrues ont été ensuite arrêtées et deux exécutées alors que les raids visant des chefs locaux du réseau se sont intensifiés ces dernières semaines.

Le 22 avril, le chef financier d'Al-Qaïda au Yémen, Mohammed Saïd al-Omda, alias Abou Gharib Taïzi, avait été tué dans le nord-est du pays. Le 14 avril, trois chefs locaux d'Al-Qaïda, dont "l'émir" autoproclamé (gouverneur) de Bayda, Abou Hamza al-Sabri, avaient péri dans un raid contre leur voiture dans cette province au sud-est de Sanaa.

Après le raid du 6 mai contre Quso, des combattants d'Al-Qaïda avaient lancé une attaque spectaculaire contre l'armée à Zinjibar, chef-lieu de la province d'Abyane, tuant 22 soldats, pour venger sa mort.

L'Aqpa, née d'une fusion des branches saoudienne et yéménite d'Al-Qaïda, a renforcé sa présence dans le sud et l'est du pays, profitant de l'affaiblissement du pouvoir central à la faveur d'une révolte qui a duré plus d'un an et a abouti au départ de l'ex-président Ali Abdallah Saleh.

str-at/mh/hj

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!