NOUVELLES
10/05/2012 07:34 EDT | Actualisé 10/07/2012 05:12 EDT

Mitt Romney s'excuse d'avoir harcelé un camarade d'école soupçonné d'être gai

WASHINGTON - Le probable candidat républicain à l'élection présidentielle aux États-Unis, Mitt Romney, a admis jeudi qu'il avait fait des choses «stupides» quand il était à l'école secondaire, après que d'anciens camarades de classe eurent affirmé qu'il avait harcelé un élève soupçonné d'être homosexuel.

Ce commentaire est survenu dans la foulée d'un article du «Washington Post», qui cite plusieurs ancien camarades de classe de Mitt Romney ayant affirmé qu'il avait coupé de force la longue frange blonde d'un élève après avoir fait des commentaires désobligeants sur l'apparence du garçon.

«À l'école secondaire, j'ai fait des choses stupides», a dit M. Romney lors d'une entrevue sur Fox News Radio, tout en ajoutant qu'il ne se souvenait pas de l'incident. «Si quelqu'un a été blessé ou outré par (ces gestes), évidemment, je m'en excuse.»

Au moins cinq élèves de l'école pour garçons de Cranbrook ont été témoins de l'incident survenu en 1965, selon le journal.

Mitt Romney, qui était alors le fils adolescent du gouverneur du Michigan, était outré par l'apparence de son camarade de classe. Il aurait incité une bande d'élèves à organiser une attaque contre le garçon, qui consistait à l'immobiliser au sol et à lui couper les cheveux.

«Il ne peut pas avoir l'air de ça. C'est mal. Regarde-le!», aurait dit Mitt Romney à l'un de ses bons amis de l'époque.

Le moment où cette histoire fait surface ne pourrait pas tomber plus mal pour Mitt Romney. La veille, le président Barack Obama, qui tentera de se faire réélire en novembre, est devenu le premier président des États-Unis à se déclarer favorable au mariage entre conjoints de même sexe. M. Obama a été félicité par de nombreux militants des libertés civiles et par la communauté gaie pour avoir adopté une position claire sur le sujet.

Mitt Romney, qui proclame depuis longtemps son opposition au mariage homosexuel, a tenté de limiter les dégâts jeudi lors d'une entrevue radiophonique.

«Je suis une personne vraiment différente de celle que j'étais à l'école secondaire, bien entendu, mais je suis heureux d'avoir appris autant de choses durant mes années au secondaire», a-t-il dit.

«Je suis aujourd'hui un homme assez différent. Je suis marié, j'ai cinq fils, cinq belles-filles et 18 petits-enfants. Il y en aura certains qui voudront discuter de (l'incident de) l'école secondaire. Eh bien, si vous croyez vraiment que c'est important, allez-y.»

Selon ABC News, l'équipe de campagne de M. Romney est partie à la recherche d'autres anciens camarades d'école du républicain jeudi afin qu'ils expriment des «commentaires de soutien».

Selon le «Washington Post», Mitt Romney n'a jamais été puni pour l'incident de 1965. Le garçon visé par l'attaque, le défunt John Lauber, serait resté traumatisé pendant des années, d'après des témoins.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!