NOUVELLES
10/05/2012 09:57 EDT | Actualisé 10/07/2012 05:12 EDT

L'Irak reproche à la Turquie des propos dénués de "respect"

Le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki a critiqué jeudi la Turquie pour des propos dénués selon lui de "respect mutuel", alors que les tensions sont vives depuis plusieurs semaines entre les deux voisins.

Ces propos interviennent alors qu'Ankara a prévenu mercredi que le vice-président irakien Tarek al-Hachémi, accusé de meurtres en Irak, ne serait pas extradé. Son procès reporté jeudi, doit s'ouvrir le 15 mai à Bagdad.

"Nous n'avons aucun problème avec la Turquie", a-t-il déclaré à la chaîne satellitaire kurde NRT, selon un communiqué de ses services dévoilant des extraits de l'entretien.

"Nous ne voulons pas nous poser en antagonistes de la Turquie, ou de l'Iran, ou de l'Amérique ou de l'Arabie saoudite ou de tout autre pays, mais ce qui s'est produit et les remarques faites par la Turquie ne font pas preuve de respect mutuel", a-t-il ajouté.

Le ton est nettement monté ces derniers mois entre les deux pays, dont les dirigeants ont échangé des propos assez vifs. Outre le dossier Hachémi, la Turquie a reproché en avril à M. Maliki de monopoliser le pouvoir, d'"égocentrisme" politique et de discriminations à l'égard des groupes sunnites dans son gouvernement.

Le Premier ministre chiite irakien avait répliqué en accusant la Turquie, sunnite, d'être en train de devenir un ennemi dans la région en cherchant à la dominer et à s'ingérer dans les affaires internes de ses voisins.

ak-psr/ahe/hj

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!