NOUVELLES
10/05/2012 12:19 EDT | Actualisé 10/07/2012 05:12 EDT

Les attentats, preuve d'un complot "terroriste", selon Damas

Les attentats meurtriers de Damas sont la preuve que la Syrie est visée par un "complot terroriste", ont affirmé les autorités syriennes dans une lettre aux Nations unies après les attaques de jeudi ayant fait plus de 50 morts.

"Ces crimes recrudescents montrent que la Syrie est visée par une attaque terroriste qui est l'oeuvre d'organisations appuyées financièrement et armées par des parties soutenant ces (actes) terroristes", indique un message du ministère syrien des Affaires étrangères.

Ce message a été envoyé au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon et au Conseil de sécurité, selon l'agence officielle Sana.

Deux voitures piégées ont dévasté jeudi un quartier de Damas, faisant 55 morts et 372 blessés. Il s'agit de l'attentat le plus meurtrier en près de 14 mois de révolte en Syrie.

Le message syrien accuse également "des médias connus incitant à la violence d'être derrière ces crimes terroristes" et d"encourager (les rebelles, ndlr) à commettre davantage de crimes".

Le régime de Bachar al-Assad accuse régulièrement des médias comme Al-Jazira, principale chaîne arabe d'informations en continu basée à Doha, et la chaîne à capitaux saoudiens Al-Arabiya, basée à Dubaï, d'inciter à la "discorde" en Syrie.

Le Qatar et l'Arabie saoudite, qui ont appelé à l'armement des rebelles, sont les pays arabes les plus virulents à l'égard de Damas.

Toujours selon le message, "300 soldats et agents de sécurité ont été tués par les groupes terroristes armés depuis le 12 avril", date à laquelle un cessez-le feu, constamment violé, est entré en vigueur dans le cadre du plan de paix de l'émissaire Kofi Annan.

Le régime syrien ne reconnaît pas l'ampleur de la révolte populaire qui secoue le pays depuis mars 2011, et l'assimile à un "complot terroriste" visant à semer le chaos en Syrie.

La répression et les combats entre soldats et insurgés ont fait plus de 12.000 morts depuis mars 2011, en grande majorité des civils tués par les troupes gouvernementales, selon l'Observatroire syrien des droits de l'Homme.

rm/ram/hj

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!