NOUVELLES
10/05/2012 08:01 EDT | Actualisé 10/07/2012 05:12 EDT

La représentante américaine Michele Bachmann renonce à la citoyenneté suisse

MINNEAPOLIS - La représentante américaine Michele Bachmann, candidate malheureuse de la course à l'investiture républicaine, a renoncé à sa citoyenneté suisse jeudi.

Mme Bachmann, qui représente le 6e district du Minnesota à la Chambre des représentants, a expliqué qu'elle avait écrit au consulat suisse pour demander qu'on lui retire sa citoyenneté, deux jours après qu'une télévision suisse eut rapporté qu'elle en avait fait la demande. Elle a affirmé avoir décidé de renoncer à la double citoyenneté pour prouver qu'elle est une «fière citoyenne américaine».

La décision de Michele Bachmann de se prévaloir de la citoyenneté suisse a suscité de nombreuses critiques, certains ayant souligné que la Suisse possédait un système d'assurance-santé universel, chose à laquelle Mme Bachmann s'oppose vigoureusement.

«J'ai pris cette décision parce que je veux que ce soit parfaitement clair: je suis née aux États-Unis et je suis une fière citoyenne américaine. Je suis et j'ai toujours été 100 pour cent engagée envers la Constitution des États-Unis et envers les États-Unis d'Amérique», a déclaré Mme Bachmann.

Si les Suisses ont été choqués par cette déclaration, ils ne l'ont pas montré.

«L'ambassade ne commentera pas cette décision privée de Mme Bachmann», a déclaré Norbert Baerlocher, porte-parole de l'ambassade de Suisse à Washington. Il a confirmé que le consulat suisse à Chicago avait reçu la demande de Mme Bachmann par courriel.

La décision de Michele Bachmann survient deux jours après qu'une télévision suisse eut révélé qu'elle avait fait une demande pour devenir citoyenne suisse. Mercredi, son bureau a tenté de donner une explication à cette démarche.

La porte-parole de Mme Bachmann, Becky Rogness, avait expliqué que sa patronne était éligible à la citoyenneté suisse parce que son mari Marcus est de descendance suisse. Elle avait affirmé que certains des cinq enfants du couple voulaient se prévaloir de leur citoyenneté suisse et qu'ils avaient décidé de faire les démarches en famille.

Mais plus tard mercredi, Michele Bachmann a diffusé un communiqué affirmant qu'elle détenait la citoyenneté suisse depuis son mariage, en 1978.

Son opposant démocrate dans sa circonscription, l'homme d'affaires Jim Graves, a laissé entendre qu'elle pourrait avoir des problèmes de loyauté.

Michele Bachmann, fondatrice du caucus du Tea Party au Congrès, a tenté sans succès d'obtenir l'investiture républicaine en vue de la présidentielle de novembre aux États-Unis. Elle a abandonné la course après les caucus de l'Iowa.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!