NOUVELLES
10/05/2012 04:47 EDT | Actualisé 10/07/2012 05:12 EDT

La Bourse de Toronto clôture en hausse après six séances consécutives de reculs

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en hausse jeudi, les courtiers ayant vu dans les reculs des six dernières séances des occasions de mettre la main sur des titres de qualité à moindre prix.

L'indice de référence S&P/TSX a avancé de 61,16 points et terminé à 11 736,17 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a gagné 9,62 points à 1355,31 points.

Cependant, les opérateurs ont évité les actifs jugés plus risqués, comme certaines devises plus liées aux matières premières, en raison des inquiétudes qui persistent dans la zone euro. Conséquemment, le dollar canadien s'est déprécié de 0,08 cent US à 99,83 cents US.

Aux États-Unis, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a grimpé de 19,98 points à 12 855,04 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a glissé de 1,07 point à 2933,64 points et que l'indice élargi S&P 500 a avancé de 3,41 points à 1357,99 points.

La publication de données positives sur l'emploi a appuyé les indices boursiers. Le nombre de demandes de prestations d'assurance-emploi a reculé la semaine dernière aux États-Unis, ce qui laisse croire que l'activité d'embauche pourrait prendre de l'élan ce mois-ci.

En plus des dernières inquiétudes émanant de l'Europe, les actions et les matières premières ont connu beaucoup de pression ces dernières séances en raison de signes de ralentissement économique en Chine et aux États-Unis.

«Cela repose vraiment sur les matières premières et la demande en provenances des marchés émergents», a expliqué Kevin Headland, directeur du groupe de conseil pour les portefeuilles chez Manuvie Gestion d'actifs. «Elles avancent, mais plus lentement, et je crois que la plupart des gens s'attendaient à une vigueur plus soutenue des marchés. Je crois que cela était un peu irréaliste.»

Entre-temps, les analystes s'attendent à ce que les discussions pour former le gouvernement grecs échouent et à ce que les Grecs soient forcés de se présenter de nouveau aux urnes en juin.

Certains acteurs des marchés espèrent que de les Grecs profiteraient d'une nouvelle élection pour appuyer les principaux partis favorables à l'euro, ce qui faciliterait la création d'un gouvernement de coalition modéré.

«Certains croient que les Grecs ont réalisé que, OK, (le vote du week-end dernier) était un vote contre l'austérité, mais maintenant nous allons jeter un oeil du côté des autres partis», a poursuivi M. Headland.

«Mais encore une fois, jusqu'à quel point la Grèce est-elle le principal problème? Ce qui va se produire en Espagne est plus important; y aura-t-il un genre d'effet domino sur la dette? Et l'Italie pourrait être un encore plus grand problème par la suite.»

Pendant ce temps, la Grèce tient debout grâce à un sauvetage financier international. En outre, certains analystes avertissent que le pays pourrait se retrouver à court d'argent dès le mois prochain sans la présence d'un gouvernement pour négocier la prochaine étape du sauvetage.

En Amérique du Nord, les actions liées aux ressources naturelles ont été particulièrement touchées récemment. Le prix du pétrole brut s'est emparé de 27 cents US à 97,08 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York, mais l'or noir affiche un recul assez marqué par rapport à son cours de 106 $ US du début du mois. Le secteur torontois de l'énergie s'est apprécié de 0,75 pour cent jeudi, l'action de Suncor Énergie (TSX:SU) ayant notamment gagné 23 cents à 29,30 $.

Le secteur des métaux de base a avancé de 0,32 pour cent. Le cours du cuivre a pris 3 cents US à 3,69 $ US la livre à New York. Le métal, surveillé de près en raison de sa présence dans un très grand nombre d'industries, a perdu près de cinq pour cent depuis le 1er mai. L'action de Hudbay Minerals (TSX:HBM) a grimpé jeudi de 18 cents à 9,45 $.

Le cours du lingot d'or s'est apprécié de 1,30 $ US à 1595,50 $ US l'once à New York, ce qui a aidé le secteur aurifère torontois à prendre environ 0,55 pour cent. L'action d'Iamgold (TSX:IMG) a gagné 17 cents à 10,97 $.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!