NOUVELLES
06/05/2012 05:34 EDT | Actualisé 06/07/2012 05:12 EDT

Yémen: Un important leader d'Al-Qaïda tué par une frappe aérienne

SANAA, Yémen - Un haut dirigeant d'Al-Qaïda figurant sur la liste des personnes les plus recherchées du FBI a été tué dimanche par une frappe aérienne, ont annoncé les autorités yéménites.

Le bombardement ressemblait à ceux menés plus tôt par des drones américains, mais les États-Unis n'ont pas confirmé leur implication.

Fahd al-Quso a été touché par un missile alors qu'il sortait d'un véhicule en compagnie d'un autre membre de l'organisation terroriste dans la province de Shabwa, au sud du Yémen.

Âgé de 37 ans, Al-Quso était recherché par le FBI pour son rôle dans l'attentat contre le navire de guerre USS Cole dans le port d'Aden, au Yémen, qui avait fait 17 morts et 39 blessés en 2000.

Condamné pour cette attaque, il avait purgé plus de cinq ans de prison dans un pénitencier yéménite avant d'être relâché en 2007.

Dans un message texte dont l'authenticité n'a pas été vérifiée, Al-Qaïda a confirmé qu'Al-Quso avait perdu la vie dans un bombardement aérien.

Al-Quso a également été lié à l'attentat manqué de Noël 2009 dans un avion américain à Détroit puisqu'il aurait rencontré le présumé kamikaze, le Nigérian Umar Farouk Abdulmutallab, avant qu'il ne parte exécuter sa mission.

En décembre 2010, il avait été désigné «terroriste mondial» par le département d'État américain, signe qu'il commençait à prendre de l'importance au sein de la branche yéménite d'Al-Qaïda.

Un représentant local des autorités du Yémen, Abu Bakr bin Farid, et l'ambassade yéménite à Washington ont confirmé qu'Al-Quso avait été tué à Rafd, une région montagneuse et reculée de la province de Shawba.

Cette zone servirait de refuge à plusieurs chefs d'Al-Qaïda. C'est notamment là qu'Anwar al-Awlaki, un homme d'origine yéménite né aux États-Unis, se serait caché avant de perdre la vie dans un bombardement américain au Yémen l'année dernière.