NOUVELLES
06/05/2012 12:10 EDT | Actualisé 06/07/2012 05:12 EDT

L'ONU demande au Soudan de libérer quatre démineurs arrêtés à la frontière

L'ONU a demandé au Soudan de lui remettre quatre démineurs arrêtés il y a plus d'une semaine à la frontière du Soudan du Sud, théâtre de combats ces dernières semaines, a annoncé dimanche le Bureau des Nations unies pour la coordination des Affaires humanitaires (Ocha).

"Il s'agit de quatre employés de l'ONU travaillant pour un projet humanitaire de déminage au Soudan de Sud. L'ONU a demandé que les quatre employés soient libérés et remis aux Nations unies", selon le bulletin hebdomadaire de l'Ocha.

Le 30 avril, le ministère soudanais des Affaires étrangères avait assuré que les quatre hommes --un Britannique, un Norvégien, un Sud-Africain et un Sud-Soudanais--, détenus dans une structure militaire à Khartoum, étaient accusés d'avoir franchi illégalement la frontière avec du matériel militaire.

Selon l'armée soudanaise, qui a laissé entendre que les quatre hommes étaient à la solde du Soudan du Sud, ils ont été arrêtés dans la région pétrolière de Heglig peu après la fin de l'offensive sud-soudanaise dans cette zone frontalière disputée.

Plusieurs organisations ont en revanche soutenu que les quatre hommes avaient en fait été enlevés en territoire sud-soudanais, où ils effectuaient une mission de déminage pour le compte des Nations unies.

L'ambassadeur du Soudan du Sud à Khartoum, Kau Nak, a salué dimanche la démarche de l'ONU. "C'est une bonne chose, car ils ne travaillaient pas pour le gouvernement du Soudan du Sud", a-t-il déclaré à l'AFP.

Le ministère soudanais des Affaires étrangères n'était pas joignable dans l'immédiat.

La tension est vive depuis des mois entre Khartoum et Juba, qui ne parviennent pas à s'entendre sur les questions restées en suspens depuis la partition en juillet 2011, en particulier le tracé de la frontière et le partage des revenus pétroliers.

La communauté internationale multiplie les pressions pour éviter que les combats frontaliers ne dégénèrent en un nouveau conflit ouvert après les décennies de guerre civile (1983-2005).

it/feb/fc