NOUVELLES
06/05/2012 07:34 EDT | Actualisé 06/07/2012 05:12 EDT

Libye: 330.000 électeurs enregistrés en cinq jours pour le scrutin de juin

Le chef de la Commission électorale en Libye a annoncé dimanche que 330.000 Libyens s'étaient inscrits pour les élections d'une Assemblée constituante prévue en juin, depuis le début de l'enregistrement mardi.

"Le nombre des enregistrés a atteint jusqu'à hier (samedi) soir 330.000 électeurs", a indiqué Nouri al-Abbar au cours d'une conférence de presse à Tripoli.

M. Abbar, qui lisait un communiqué, a estimé que ce nombre était un "indicateur positif", affirmant s'attendre à une affluence croissante des citoyens pour s'enregistrer dans les 1.473 centres à travers tout le pays.

Il s'agit du premier scrutin à l'échelle nationale après quatre décennies de dictature sous Mouammar Kadhafi, renversé et tué lors d'une révolte l'an dernier.

Selon M. Abbar, la date précise des élections n'a pas été encore fixée. Mais, a-t-il dit, la date limite décidée par une déclaration constitutionnelle du Conseil national de transition (CNT, au pouvoir) sera "respectée".

Concernant le vote à l'étranger, seuls les Libyens qui résident en Grande-Bretagne, en Allemagne, au Canada, aux Etats-unis, en Jordanie et aux Emirats arabes unis pourront voter dans les ambassades libyennes de ces pays.

Par ailleurs, des centres d'enregistrement doivent être ouverts pour les déplacés du conflit libyen, dans les villes où ils se trouvent désormais, a ajouté M. Abbar.

La Libye compte six millions d'habitants, dont 3,4 millions d'électeurs potentiels, selon la commission électorale.

Les 200 membres de l'Assemblée qui sera élue devront nommer un comité d'experts chargés d'écrire un projet de Constitution qui sera ensuite soumis à référendum. Un total de 120 sièges est réservé aux candidats indépendants, et les mouvements politiques vont s'affronter pour les 80 restants.

Des dizaines de partis ont vu le jour ces derniers mois dans la perspective de cette élection.

Depuis le début du Printemps arabe, les élections ont en majorité bénéficié aux islamistes. La même tendance est attendue en Libye, pays qui met souvent en avant son identité entièrement musulmane et modérée.

ila/jt