NOUVELLES
06/05/2012 04:47 EDT | Actualisé 06/07/2012 05:12 EDT

Italie/Juventus championne - Cinq joueurs-clefs: Milan, merci pour Pirlo!

L'AC Milan doit regretter d'avoir cédé Andrea Pirlo à la Juventus Turin: la "Fée Clochette" a réussi une saison fantastique et guidé les Bianconeri vers un nouveau titre de champion, au nez et à la barbe de son ancien club, avec d'autres anciens et quelques nouveaux.

Andrea Pirlo: Le maître du jeu

A 32 ans, dont dix passés au club, le Milan n'a pas voulu renouveler le contrat de Pirlo. La "Fée Clochette", son surnom en Italie pour ses tours de magie balle au pied et ses cheveux longs, a ordonné le jeu "bianconero" et s'est comporté en leader avec Buffon, l'autre champion du monde de l'effectif. Il n'a manqué qu'un match en Serie A et a même marqué trois buts.

Gianluigi Buffon: "Gigi" est de retour

Buffon est redevenu "Gigi". Absent plus de six mois à cause des problèmes de dos survenus en plein Mondial-2010, le gardien a pris un semestre de plus pour retrouver toutes ses sensations et est redevenu, à 33 ans, un des meilleurs gardiens du monde, bondissant comme un chat, décisif, et patron du vestiaire. Il est resté invaincu 21 matches et s'est fait pardonner son incroyable erreur contre Lecce qui n'a finalement pas empêché le sacre.

Alessandro Del Piero: Le dernier rugissement

Certes, le "Pinturicchio" a peu joué, 21 matches (avant la dernière journée, 2 buts) en tout, mais il n'a jamais râlé du haut de son statut de légende du club, et surtout il a marqué des buts cruciaux dans le "money-time", notamment un coup franc "delpierien" à la 82e minute contre la Lazio (2-1, 32e journée) à un moment où le Milan était virtuellement passé devant. Les tifosi "bianconeri" ne comprennent toujours pas pourquoi le président Andrea Agnelli ne veut pas le garder, malgré ses 37 ans.

Andrea Barzagli: Le symbole de la défense

Disparu des écrans du "calcio" en passant trois saisons à Wolfsburg, où il a tout de même été champion d'Allemagne, Barzagli est revenu sur la pointe des pieds en signant à la Juve. Mais à 31 ans (le 8 mai), il a contribué activement à la solidité de la défense noire et blanche, la meilleure du pays et de loin (19 buts encaissés), et a même regagné une place en équipe d'Italie.

Claudio Marchisio: La révélation

La vraie révélation de la saison, c'est lui. Le beau Claudio, regard bleu ciel, est le "nouveau Tardelli". Comme le champion du monde 1982 et "Juventino" de légende, Marchisio est un milieu qui marque des buts (9 en Serie A). Même s'il a été moins brillant en seconde partie de saison, il a conquis, à 26 ans, une place de titulaire en équipe nationale.

eba/sk/nip