NOUVELLES
29/04/2012 06:15 EDT | Actualisé 29/06/2012 05:12 EDT

Yémen: Al-Qaïda libère 73 soldats faits prisonniers en mars (responsable)

Les insurgés d'Al-Qaïda ont libéré samedi 73 soldats yéménites faits prisonniers lors d'une attaque particulièrement meurtrière début mars contre une caserne dans le sud du Yémen, a annoncé à l'AFP un responsable local.

"Les 73 soldats ont été libérés dans la matinée par Al-Qaïda à la suite d'une médiation de dignitaires religieux et tribaux", a déclaré à l'AFP le responsable, qui a requis l'anonymat.

"Ils ont embarqué à bord de deux bus à Jaar", ville de la province d'Abyane aux mains des insurgés islamistes, "pour être conduits à Aden", principale ville du sud du Yémen, a ajouté le responsable sans donner de détails sur les tractations autour de leur libération.

L'annonce de cette libération est intervenue alors que des rumeurs avaient circulé sur le risque d'une exécution de ces militaires par leurs ravisseurs.

Le 7 mars, Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa) avait revendiqué un assaut contre une caserne dans la province d'Abyane, et annoncé y avoir "fait 73 militaires prisonniers".

L'attaque lancée le 4 mars contre la caserne, la plus meurtrière jamais commise par Al-Qaïda contre l'armée yéménite, avait fait 185 morts dans les rangs des forces armées, selon un bilan établi par un responsable militaire.

Les attaques contre les membres des forces de sécurité et de l'armée, souvent attribuées à Al-Qaïda, se sont récemment multipliées dans le Sud et le Sud-Est, le réseau mettant à profit l'affaiblissement du pouvoir de Sanaa après la révolte contre le président déchu Ali Abdallah Saleh pour renforcer sa présence dans ces régions.

mou/tm/fc