NOUVELLES
29/04/2012 12:08 EDT | Actualisé 29/06/2012 05:12 EDT

Un groupe demande le rapatriement du programme d'assurance-emploi

MONTRÉAL - Le Conseil national des chômeurs et chômeuses (CNC) lance une campagne visant à obtenir le rapatriement du programme d'assurance-emploi.

Le conseil reproche au gouvernement fédéral, qui a actuellement la responsabilité du programme, d'avoir engagé des mesures régressives. Selon lui, moins de la moitié des travailleurs sont maintenant admissibles au programme. Il accuse aussi Ottawa d'avoir détourné les surplus.

Devant la fin de non-recevoir d'Ottawa quant à l'amélioration du programme telle qu'il le souhaite, le CNC a décidé de se tourner vers Québec.

Le porte-parole du CNC, Pierre Céré, a précisé que le conseil s'est déjà entretenu avec tous les partis politiques provinciaux à ce sujet, sauf le Parti libéral. Une demande de rencontre a toutefois été formulée. La CNC doit également présenter ses demandes au Nouveau Parti démocratique (NPD) sous peu.

M. Céré avoue s'attendre à une campagne longue et ardue avant d'obtenir gain de cause, mais il croit que le jeu en vaut la chandelle.

Le CNC croit que le programme, qu'il juge actuellement compliqué, coûteux et mal administré, serait mieux géré au Québec puisqu'il serait plus facile à modifier et plus adapté aux réalités québécoises.

M. Céré ajoute que le Québec dispose des infrastructures et de l'expérience nécessaires pour mettre la main sur le programme d'assurance-emploi.