NOUVELLES
29/04/2012 12:25 EDT | Actualisé 29/06/2012 05:12 EDT

Mechaal: la question des prisonniers palestiniens sera soumise à l'ONU

Le chef du mouvement islamiste palestinien Hamas, Khaled Mechaal, a indiqué dimanche au Caire avoir convenu avec le président palestinien Mahmoud Abbas et la Ligue arabe de soumettre la question des prisonniers palestiniens à l'Assemblée générale des Nations unies.

Environ 1.200 détenus palestiniens ont entamé une grève de la faim illimitée le 17 avril pour protester contre leurs conditions de détention. Quelques jours plus tard, près de 150 autres détenus se sont joints au mouvement.

M. Mechaal a affirmé à des journalistes s'être mis d'accord avec M. Abbas et avec le patron de la Ligue arabe, Nabil al-Arabi, pour "internationaliser la question des Palestiniens et des Arabes dans les prisons israéliennes et la soumettre à l'Assemblée générale des Nations unies".

Le responsable du Hamas a précisé avoir "un accord similaire et une coordination entière avec le président Mahmoud Abbas sur ce dossier".

"Le dossier des prisonniers doit être ouvert (...). Ces prisonniers ont été obligés de se lancer dans la bataille des estomacs vides pour mettre fin aux violations à leur encontre", a-t-il poursuivi.

"La question des prisonniers est urgente et ce qui se passe dans les prisons israéliennes n'est pas humain", a de son côté affirmé M. al-Arabi.

Les grévistes de la faim réclament l'abolition de la détention administrative et de l'isolement carcéral.

La détention administrative est une disposition controversée, héritée du mandat britannique sur la Palestine, qui permet l'incarcération sans inculpation ni jugement de suspects pour des périodes de six mois renouvelables indéfiniment.

Environ 4.700 Palestiniens sont détenus par Israël, selon le Club des prisonniers palestiniens, la plupart pour des motifs de sécurité et purgeant des peines de prison à perpétuité.

M. Mechaal est en visite au Caire à la tête d'une délégation du Hamas. Il s'est aussi entretenu avec le chef de la diplomatie égyptienne Mohammed Kamel Amr de la réconciliation entre son mouvement et le Fatah de Mahmoud Abbas.

str-mon-iba/sw