NOUVELLES
29/04/2012 09:52 EDT | Actualisé 29/06/2012 05:12 EDT

Le Soudan déclare l'état d'urgence à la frontière du Soudan du Sud

Le Soudan a déclaré l'état d'urgence dimanche le long de sa frontière avec le Soudan du Sud, une mesure entraînant un embargo commercial à l'encontre de Juba et la suspension de la Constitution dans les régions frontalières, a annoncé l'agence de presse officielle Suna.

Le président Omar el-Béchir a déclaré l'état d'urgence dans les Etats du Kordofan-Sud, du Nil Blanc et de Sennar, à la frontière avec le Soudan du Sud, a indiqué Suna.

Cette mesure survient à la suite d'un mois de combats à la frontière qui font craindre un nouveau conflit ouvert après les décennies de guerre civile (1983-2005) entre Nord et Sud.

L'état d'urgence est en vigueur depuis près de 10 ans dans la région du Darfour, le long de la frontière occidentale avec le Soudan du Sud, et dans l'Etat du Nil Bleu depuis septembre à la suite d'une insurrection ethnique.

Le commerce transfrontalier est interdit depuis l'indépendence en juillet du Soudan du Sud, mais cette interdiction est désormais officialisée.

La décision de M. Béchir "donne le droit au président et à toute personne mandatée" d'établir des tribunaux spéciaux, en consultation avec le chef du pouvoir judiciaire, a indiqué Suna.

Les tribunaux traiteront les affaires criminelles et "terroristes", ajoute l'agence.

str-it/feb/sw