NOUVELLES
29/04/2012 01:50 EDT | Actualisé 29/06/2012 05:12 EDT

Grand Prix d'Espagne - Déclarations

Casey Stoner (AUS/Honda) 1er en MotoGP: "Je n'ai pas fait un grand départ et je suis resté à l'abri lors des premiers virages alors que certains se poussaient du coude! L'important était juste de sortir du groupe, ce que j'ai réussi à faire en assez peu de temps pour atteindre la tête de la course. Je ne voulais pas créer un gros écart avec Lorenzo et Pedrosa car je savais qu'ils étaient très rapides ici. Je voulais juste être devant avec eux et loin des autres. Puis je me suis rendu compte que Jorge et moi avions un rythme supérieur, et nous avons pu prendre un peu d'avance. J'étais très concentré sur mon pilotage car il y avait encore quelques flaques d'eau et il était facile de faire une erreur. La moto marchait beaucoup mieux que lors des essais qualificatifs. J'ai ressenti encore quelques crampes aux bras mais heureusement pas de la même intensité qu'au Qatar (ndlr: ce qui l'avait obligé à rétrograder de la 1ère à la 3e place). Si je considère l'ensemble du week-end et la vélocité ici de Jorge et Dani, je dois dire que cette victoire à un goût particulier".

Jorge Lorenzo (ESP/Yamaha), 2e: "Aujourd'hui je savais que le choix du pneu avant serait crucial. Finalement nous nous sommes décidés pour un +soft+, ce qui était une erreur qui nous a causé beaucoup de soucis pendant la course. Je n'étais pas aussi en confiance que lors des essais. Sans +feeling+, finir deuxième n'est pas si mal. On est toujours en tête du Championnat et nous sommes très motivés pour Estoril".

Dani Pedrosa (ESP/Honda), 3e: "Cela a été une course étrange. Sur la grille, je pensais que la piste n'était peut-être pas complètement sèche alors j'ai démarré prudemment, surtout après les nombreuses chutes qui avaient émaillé les premiers tours en Moto3 et Moto2. J'ai été doublé et j'ai perdu beaucoup de temps derrière Nicky Hayden et Andrea Dovizioso. Quand j'ai réussi à les passer, Stoner et Lorenzo étaient déjà quatre secondes devant moi. Alors j'ai mis ma tête dans le guidon pour les rattraper mais vers la fin c'était difficile de garder sa concentration parce que Cal Crutchlow, en pneu dur à l'avant, me mettait une grosse pression. Finalement, deux podiums en deux courses ce n'est pas si mal pour commencer une saison".

Cal Crutchlow (GBR/Yamaha), 4e: "Cela a été une course bien difficile mais j'ai adoré, et je suis ravi d'avoir terminé si proche du podium. Le plus drôle de l'histoire est que je n'apprécie pas vraiment Jerez, trop sinueux pour mon pilotage. Il s'agit de ma deuxième course ici, et finir 4e est une belle récompense. Ma Yamaha YZR-M1 marchait à la perfection ici et je veux remercier tout le personnel de l'écurie Tech3 pour leur soutien. Avoir réalisé le meilleur tour en course prouve bien les progrès accomplis depuis l'an passé".

syd/gv