NOUVELLES
29/04/2012 05:16 EDT | Actualisé 29/06/2012 05:12 EDT

France - Lille-Paris: Rien n'arrête Hazard

Buteur et joueur le plus dangereux de l'effectif lillois, le flamboyant Eden Hazard a contrarié les plans du Paris SG dans la course au titre en étant le grand artisan du succès lillois, dimanche au Stadium Nord (2-1).

L'international belge, annoncé partant en fin de saison, a surtout conforté son statut de joueur-clé au sein du Losc. Comme si le champion de France était en état de "Hazard-dépendance".

Meilleur buteur de son équipe (17 buts), meilleur passeur du Championnat de France avec 13 passes décisives, le Belge est impliqué dans près de la moitié des buts lillois cette saison. Avant de partir, il pourrait quitter un Losc qualifié pour la Ligue des champions.

En première période, l'attaquant nordiste était déjà tout près d'ouvrir la marque mais sa frappe croisée du pied droit s'est écrasée sur le poteau du but gardé par Sirigu (29). Cueilli au retour des vestiaires par le but de la tête de Pastore (48), Lille s'en est remis à Hazard pour revenir dans la partie.

En transformant le penalty consécutif à une faute du défenseur parisien Sakho sur Roux, Hazard a inscrit son 17e but de la saison et conforté sa place de dauphin du Montpelliérain Olivier Giroud (20 buts) au classement des buteurs.

Hazard devance le Parisien Nene d'une longueur, sorti tête basse quelques minutes après l'égalisation lilloise.

Sous doute mis un peu plus en confiance par ce but, le prodige belge a fait étal de son talent en se fendant d'un coup du foulard pour adresser un centre sur la tête de De Melo, lequel a offert à Roux la balle du deuxième but lillois ((79e).

Dans la tribune d'honneur du Stadium Nord, le prince Nasser Al Khelaifi aurait davantage apprécié le geste d'Hazard s'il ne contrariait pas autant les plans du Paris Saint-Germain.

Pas rassasié, Eden Hazard, supervisé dimanche une énième fois par des émissaires de Manchester United et de Manchester City, était tout près de doubler la mise au sortir d'une longue chevauchée, mais la jambe d'Alex a détourné sa frappe (88e).

mit/sgi/jr