NOUVELLES
29/04/2012 07:57 EDT | Actualisé 29/06/2012 05:12 EDT

Au moins sept morts dans les violences en Syrie (ONG)

Au moins sept personnes ont péri dimanche en Syrie, dont quatre soldats des troupes régulières tués lors d'une explosion dans un centre militaire dans la province d'Alep (nord), a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Outre les militaires, deux civils ont été abattus par des tireurs embusqués dans le quartier de Jourat al-Chayah à Homs, ville symbole de la révolte et de la répression dans le centre du pays où deux observateurs de l'ONU sont désormais installés en permanence, selon l'OSDH.

Enfin, l'organisation basée en Grande-Bretagne a indiqué que les forces gouvernementales avaient tué un civil et en ont blessé trois autres dans la région de Hama (centre).

Ces morts interviennent le jour où le général norvégien Robert Mood doit arriver en Syrie pour prendre la direction des observateurs de l'ONU qui ont appelé à un "arrêt complet de la violence", plus de deux semaines après l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu continuellement ignoré.

Samedi, les violences ont fait au moins 32 morts, dont 22 civils tués par les forces gouvernementales et 10 déserteurs morts dans des combats contre l'armée régulière dans les provinces de Damas, d'Idleb (nord-ouest) et de Lattaquié (ouest), selon l'OSDH.

La Syrie est en proie depuis mars 2011 à un mouvement de contestation de plus en plus militarisé face à la répression. En 13 mois, les violences ont fait plus de 11.100 morts dans le pays, en majorité des civils, selon l'OSDH.

sbh/jt