NOUVELLES
28/04/2012 03:17 EDT | Actualisé 27/06/2012 05:12 EDT

Netanyahu-Barak "trompent" les Israéliens sur l'Iran (ex-chef du Shin Beth)

L'ex-patron du Shin Beth, le service de sécurité intérieure israélien, Youval Diskin, a accusé le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Ehud Barak de "tromper" les Israéliens sur l'Iran, ont rapporté samedi des médias israéliens.

"Croyez-moi, j'ai observé de près ces gens (Netanyahu et Barak), je ne pense pas qu'ils soient à un niveau suffisant pour gérer un tel événement (une guerre avec l'Iran) et la mener à bien (...). Je n'ai pas confiance", a affirmé M. Diskin lors d'une réunion publique, selon le quotidien Haaretz et la radio militaire.

"Ils trompent le pays sur la question de l'Iran. Ils affirment que si Israël agit, l'Iran n'aura pas la bombe nucléaire. C'est trompeur. De nombreux experts israéliens affirment qu'une attaque israélienne va en fait accélérer la course au nucléaire de l'Iran", a ajouté M. Diskin, qui a dirigé le Shin Beth de 2005 à 2011.

"Je ne crois pas en un leadership qui prend des décisions basées sur des sentiments messianiques" a ajouté M. Diskin, sans plus de précision.

Meir Dagan, l'ancien chef des services de renseignement israéliens (Mossad) avait également adopté un ton très dur contre M. Netanyahu en qualifiant d'éventuelles attaques contre l'Iran de "dangereuse aventure".

Depuis plusieurs mois, Israël souffle le chaud et le froid sur l'éventualité de frappes contre les installations nucléaires iraniennes. L'Etat hébreu accuse l'Iran de négocier uniquement pour gagner du temps, même si Téhéran assure que son programme est uniquement civil.

Evoquant les risques de violences au sein de la société israélienne, M. Diskin a affirmé: "Durant les 10 à 15 dernières années, Israël est devenu de plus en plus raciste. Toutes les études le démontrent. Il y a un racisme envers les Arabes, les étrangers et nous sommes devenus une société plus belliqueuse".

De plus, "aujourd'hui, il y a des dizaines d'extrémistes juifs, pas seulement dans les territoires (palestiniens) mais aussi dans les limites de la ligne verte (en Israël), qui seraient prêts à prendre les armes contre leurs frères juifs en cas d'évacuation de colonies", a-t-il ajouté.

jlr/fc/vl