NOUVELLES
28/04/2012 03:37 EDT | Actualisé 28/06/2012 05:12 EDT

Les salafistes égyptiens soutiennent un islamiste modéré à la présidentielle

Le principal parti fondamentaliste salafiste égyptien, al-Nour, a décidé de soutenir un islamiste modéré dissident des Frères musulmans, Abdel Moneim Aboul Foutouh, pour l'élection présidentielle prévue fin mai, a annoncé samedi cette formation.

Le groupe parlementaire du parti "a décidé de soutenir le candidat Abdel Moneim Aboul Foutouh pour la présidence de la république", selon un communiqué de al-Nour.

M. Aboul Foutouh est un ancien haut dirigeant des Frères musulmans en conflit avec la ligne conservatrice de la confrérie, qui l'a exclu de ses rangs l'an dernier après qu'il a annoncé son intention de se lancer dans la course à la présidence.

La décision du parti salafiste, qui détient environ 20% des sièges de députés, va constituer un handicap pour le candidat officiel des Frères musulmans, Mohammed Morsi, qui risque de perdre une partie importante de l'électorat islamistes au profit de M. Aboul Foutouh.

M. Morsi est le chef du Parti de la justice et de la liberté, issu de la confrérie et première formation politique d'Egypte.

Le premier tour de la première élection présidentielle depuis la chute de Hosni Moubarak en février 2011 est prévu les 23 et 24 mai. L'armée, au pouvoir depuis le départ de M. Moubarak, doit rendre le pouvoir aux civils en juin une fois le nouveau président élu.

Les principaux autres candidats sont l'ancien chef de la Ligue arabe Amr Moussa, ainsi que le dernier Premier ministre de M. Moubarak, Ahmad Chafiq. Treize candidats au total sont en lice.

cr/hj