NOUVELLES
28/04/2012 04:27 EDT | Actualisé 28/06/2012 05:12 EDT

Le PLC est délaissé pour le NPD à cause de Mulcair, affirme Bob Rae

HALIFAX - Le chef libéral intérimaire Bob Rae admet que les électeurs sont en lune de miel avec le Nouveau Parti démocratique (NPD) à la suite de l'élection de Thomas Mulcair comme chef de la formation politique.

Il demande toutefois aux partisans libéraux d'ignorer les sondages et de se concentrer sur la reconstruction du parti affaibli.

Selon M. Ray, malgré la faible performance du Parti libéral du Canada (PLC) lors de récents coups de sonde, l'approche sous-jacente du PLC est plus forte que celle du NPD.

Plusieurs sondages effectués dernièrement placent les libéraux en troisième place, loin derrière le NPD et les conservateurs au pouvoir.

«Je crois qu'il y a certainement un effet de lune de miel pour M. Mulcair et le NPD après leur congrès. C'est parfaitement naturel, a déclaré M. Rae. Cela démontre simplement... que nous avons beaucoup de travail à faire.»

Le chef intérimaire a également réitéré que l'élargissement de la base du membership libéral et l'amélioration des contributions financières seront essentiels pour reconstruire le parti. «Nous avons du travail en tant que parti pour mettre de la chair autour de l'os de nos politiques, et c'est quelque chose qui devra nécessairement se produire au cours de la prochaine année.»

Il demeure cependant muet sur ses intentions de devenir le chef officiel du PLC, disant simplement qu'il ne prendrait aucune décision jusqu'à ce que les règles de la course à la chefferie soient établies.

M. Rae a effectué ces déclarations samedi lors de la rencontre générale annuelle du Parti libéral de la Nouvelle-Écosse, à Halifax, où il a livré un discours s'attaquant aux conservateurs.

Bob Rae a entre autres accusé les troupes de Stephen Harper de manquer d'éthique, utilisant le scandale des dépenses de la ministre de la Coopération internationale Bev Oda comme exemple.

La semaine dernière, Mme Oda a accepté de rembourser près de 3000 $ qu'elle avait facturés aux contribuables pour un service de limousine alors qu'elle demeurait dans un chic hôtel londonien. Mme Oda a également changé d'établissement, passant d'un hôtel cinq étoiles au très chic Savoy alors qu'elle participait à une conférence internationale sur la vaccination.

M. Rae s'en est pris au gouvernement pour avoir jugé que la ministre avait suivi les règles appropriées lorsqu'elle a fait appel au service de limousine.

«Voilà pourquoi je dis que ce gouvernement ne possède pas un bon sens de l'éthique», a-t-il lancé à son auditoire néo-écossais.

Les libéraux ont perdu un siège de Nouvelle-Écosse lors des élections de 2011 lorsque le néo-démocrate Robert Chisholm a battu le candidat libéral Mike Savage dans Dartmouth-Cole Harbour, une circonscription que celui-ci détenait depuis 2004. Les libéraux occupent quatre des 11 sièges de la Nouvelle-Écosse à la Chambre des communes.