NOUVELLES
28/04/2012 06:40 EDT | Actualisé 28/06/2012 05:12 EDT

GB: le gouvernement sous pression à propos des files d'attente à Heathrow

Les députés britanniques ont demandé des explications au gouvernement à propos des longues files d'attente à l'aéroport londonien d'Heathrow, un problème qui mécontente passagers et compagnies aériennes, et suscite l'inquiétude à trois mois des jeux Olympiques.

Faute de personnel suffisant aux postes de contrôle des passeports, les passagers arrivant à Heathrow doivent souvent patienter jusqu'à deux heures, et parfois plus pour ceux qui ne sont pas ressortissants de pays de l'Union européenne.

"Il y a un vrai problème", a déploré samedi le député Keith Vaz, président de la commission parlementaire chargée des affaires intérieures, qui a annoncé son intention d'entendre le secrétaire d'Etat à l'Immigration Damian Green à ce propos.

"Il ne s'agit pas seulement des jeux Olympiques, il s'agit de Heathrow en tant qu'aéroport international et notre réputation est en jeu", a-t-il dit sur la BBC.

Ce problème est dû à une réduction des effectifs de l'agence britannique chargée du contrôle des frontières, combinée à l'abandon d'un dispositif visant à accélérer les contrôles pour certains passagers, a-t-il expliqué.

La Border Force, chargée du contrôle des passeports, a affirmé de son côté qu'elle n'entendait pas "compromettre la sécurité des frontières", tout en assurant qu'elle s'efforçait de réduire les perturbations en utilisant son personnel "de façon flexible".

Au Royaume-Uni, où le risque d'attentat est qualifié de substantiel (3e niveau d'alerte sur 5), la question de la sécurité est particulièrement sensible à l'approche des JO.

En novembre, la ministre de l'Intérieur Theresa May avait dû faire face à une polémique à propos d'un allégement des contrôles aux frontières mis en place pour les citoyens de l'UE, se voyant accusée de mettre la sécurité du pays en danger.

Mais BAA, le gestionnaire de l'aéroport londonien, a affirmé qu'il n'y avait "pas à faire d'arbitrage entre la sécurité des frontières et la satisfaction des passagers", appelant le gouvernement à résoudre "de manière urgente" ce problème "inacceptable".

Les compagnies British Airways, British Midland International, EasyJet et Virgin Atlantic avaient également demandé en mars au gouvernement de prendre des "mesures en urgence" pour éviter la congestion de l'espace aérien pendant la durée des JO (27 juillet-12 août).

Heathrow a prévu la contruction d'un terminal spécialement dédié à la famille olympique pendant les Jeux. Environ 80% des visiteurs attendus à l'occasion des JO passeront par cet aéroport de l'ouest de Londres, qui devrait connaître un pic de trafic le 13 août, au lendemain de la cérémonie de clôture.

alm/eb