NOUVELLES
28/04/2012 08:03 EDT | Actualisé 28/06/2012 05:12 EDT

FC Barcelone - Puyol voit en Vilanova le "successeur idéal" de Guardiola

Le capitaine du FC Barcelone Carles Puyol a estimé samedi que Tito Vilanova, l'actuel entraîneur adjoint du club, était "la personne idéale pour continuer le projet" du Barça après l'annonce du départ de l'entraîneur catalan Pep Guardiola à la fin de cette saison.

"Tito connaît cette équipe comme personne d'autre, il connaît parfaitement sa philosophie. C'est la personne idéale pour continuer le projet", a déclaré en conférence de presse le capitaine des Blaugrana Carles Puyol.

Agé de 42 ans, l'actuel bras droit de Guardiola a en effet été choisi par le Barça comme successeur de Guardiola, qui a annoncé vendredi qu'il ne prolongerait pas son contrat à la fin de cette saison après quatre ans passés à la tête de la maison Blaugrana.

"Le départ de Guardiola est un coup dur, mais le fait que Tito lui succède assure la continuité du projet", a encore affirmé Puyol.

Après avoir commenté la passation de pouvoir entre les deux hommes, le défenseur central des Blaugrana a également rendu hommage au travail de Guardiola à la tête du club.

"Je voudrais remercier Pep pour tout ce qu'il nous a donné, il laisse beaucoup au football, une manière de le comprendre, de respecter son adversaire. Il a marqué un avant et un après dans le football. Maintenant, la vie continue".

Attristé par le départ de son actuel entraîneur, Puyol a également assuré n'avoir appris la nouvelle de la fin de l'aventure avec Guardiola que très peu de temps avant son annonce.

"Nous n'avions rien remarqué, il continuait à travailler avec la même attitude et la même envie. Si l'on me l'avait demandé il y a encore une semaine, j'aurais parié qu'il resterait".

Enfin, le caitaine blaugrana a démenti toute brouille entre Messi, absent vendredi lors de l'annonce du départ de Guardiola et ce dernier.

"Messi n'est pas brouillé avec l'entraîneur, au contraire. Ce sont les capitaines du vestiaire qui ont assisté à la conférence de presse de départ et Leo a préféré rester en retrait", a expliqué Puyol.

cle/eb