NOUVELLES
26/04/2012 07:17 EDT | Actualisé 26/06/2012 05:12 EDT

Washington poussera à une modernisation de l'Otan au sommet de Chicago

Les Etats-Unis vont appeler à moderniser l'Otan et à approfondir ses partenariats stratégiques dans le monde lors du sommet de l'Alliance à Chicago en mai, ont indiqué jeudi des responsables américains.

"L'alliance a besoin d'être déployée plus facilement et d'être plus flexible, nous tirons des leçons de l'Afghanistan et nous les intégrons dans nos plans à venir", a expliqué Elizabeth Sherwood-Randall, directrice des affaires européennes au Conseil national de sécurité des Etats-Unis.

L'Otan travaille ainsi à un certain nombre d'initiatives de "défense intelligente" afin d'assurer, à une époque de budgets militaires resserrés, qu'elle puisse agir comme un "multiplicateur de forces" tout en évitant "les doublons ou les dépenses inutiles", a-t-elle ajouté.

Les Etats baltes membres de l'organisation cherchent de leur côté à améliorer leurs contributions, a aussi souligné Mme Sherwood-Randall, qui estime que des "annonces importantes" en matière de défense aérienne seront faites lors du sommet.

Selon Ben Rhodes, conseiller adjoint du président Barack Obama sur la sécurité nationale, les Etats-Unis espèrent en outre pouvoir rendre compte de progrès sur le front du système de défense antimissile malgré les inquiétudes de Moscou.

"Nous pensons que ce (système) est important pour notre sécurité, nous pensons qu'il est important pour la sécurité européenne et nous ne pensons vraiment pas qu'il menace l'équilibre stratégique qui est dans l'intérêt du monde entier", a insisté M. Rhodes.

Le président russe élu Vladimir Poutine n'assistera pas au sommet des 20 et 21 mai, mais les discussions se feront au niveau ministériel, a précisé M. Rhodes.

Ce dernier a ajouté que Washington souhaitait également que la réunion de Chicago renforce les partenariats stratégiques mondiaux de l'Alliance car "nous voulons que l'Otan puisse protéger ses frontières".

La réunion comprendra par ailleurs des membres de la Force internationale en Afghanistan (Isaf) qui aborderont le projet de transfert de la responsabilité de la sécurité aux autorités afghanes, a encore dit M. Rhodes.

mso/sam/eg