NOUVELLES
26/04/2012 06:06 EDT | Actualisé 26/06/2012 05:12 EDT

Washington espère un règlement rapide du conflit entre les deux Soudans

L'émissaire américain pour le Soudan et le Soudan du Sud, Princeton Lyman, a dit jeudi espérer que les deux pays déclareraient bientôt la fin des hostilités et retourneraient à la table des négociations.

"Nous attendons aujourd'hui. Chacun des gouvernements est censé faire une déclaration de fin des hostilités", a déclaré M. Lyman devant la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants à Washington.

"Nous espérons qu'ils vont tout de suite se mettre d'accord à ce propos et que des discussions portant sur la frontière pourront débuter la semaine prochaine", a-t-il ajouté.

M. Lyman, qui s'est rendu dans la région la semaine dernière, a réaffirmé qu'à son avis, les deux pays cherchaient une porte de sortie.

Des avions soudanais ont toutefois de nouveau bombardé des régions sud-soudanaises frontalières du Soudan, théâtre depuis des semaines d'une escalade de violences entre les deux pays, ont affirmé jeudi des responsables militaires sud-soudanais.

L'émissaire américain a également appelé à une action urgente au Kordofan du Sud, dernier Etat pétrolier du Soudan depuis la sécession en juillet du Soudan du Sud, et qui connaît des affrontements qui auraient fait des centaines de morts entre l'armée soudanaise et les rebelles du SPLM-Nord depuis juin 2011. Le Kordofan du Sud est menacé par la famine, selon Washington et l'ONU.

"Il n'y aura pas de vraie sécurité à la frontière tant que la situation ne sera pas réglée", a dit M. Lyman, qui a affirmé que les rebelles au Kordofan du Sud lui avaient dit être prêts à cesser les combats si Khartoum acceptait un plan international de livraison d'aide alimentaire.

sct/oh/eg/sam