NOUVELLES
26/04/2012 02:57 EDT | Actualisé 26/06/2012 05:12 EDT

Washington condamne "fermement" les attentats au Nigeria

Les Etats-Unis ont "fermement" condamné jeudi les attentats menés contre les locaux de journaux au Nigeria qui ont fait au moins huit morts, estimant que ces attaques visaient "la liberté d'expression elle-même".

"C'est un attentat non seulement contre des personnes innocentes mais aussi contre la liberté d'expression au Nigeria elle-même, et nous appelons à une enquête approfondie pour retrouver les coupables", a déclaré à des journalistes la porte-parole du département d'Etat américain, Victoria Nuland.

La porte-parole a ajouté que les Etats-Unis n'étaient pas en position de désigner les auteurs de ces attentats mais elle a fait part de sa préoccupation quant "à la menace que représente Boko Haram", un groupe islamiste qui a récemment menacé la presse.

"C'est l'une des raisons pour lesquelles nous coopérons si fortement avec le Nigeria", a-t-elle souligné, sans préciser si les attentats auraient un impact sur les discussions actuellement en cours à Washington pour déterminer si Boko Haram doit être inscrit sur la liste des organisations terroristes.

Au moins huit personnes, dont un kamikaze, ont été tuées jeudi au Nigeria, dans la capitale Abuja et à Kaduna, une grande ville du Nord, dans deux attentats visant pour la première fois des journaux de ce pays régulièrement secoué par des attaques meurtrières d'islamistes.

sct/sam/eg