NOUVELLES
26/04/2012 11:32 EDT | Actualisé 26/06/2012 05:12 EDT

Une délégation de la junte bissau-guinéenne en route pour Abidjan

Une délégation de la junte bissau-guinéenne a quitté Bissau jeudi à la mi-journée pour se rendre Abidjan où les chefs d'Etat de l'Afrique de l'Ouest sont réunis en sommet extraordinaire, a-t-on appris auprès du service de communication du Commandement militaire (junte).

La délégation de la junte, qui a pris le pouvoir par un coup d'Etat le 12 avril, est dirigée par le lieutenant-colonel Daba Na Walna, porte-parole de l'armée et du Commandement militaire.

Jeudi, à l'ouverture du sommet de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao), le président ivoirien Alassane Ouattara a lancé un avertissement aux putschistes bissau-guinéens qui, a-t-il dit, doivent "se retirer".

"Nous ne pouvons tolérer plus longtemps cette usurpation du pouvoir par la junte", a affirmé le chef de l'Etat ivoirien, président en exercice de la Cédéao.

Des discussions en début de semaine à Bissau entre une mission ouest-africaine et la junte ont échoué, achoppant sur deux questions, celle de la libération des anciens dirigeants détenus par l'armée, le président intérimaire Raimundo Pereira et l'ancien Premier ministre Carlos Gomes Junior, et celle du rétablissement des institutions renversées.

La Cédéao envisage d'envoyer une force de "stabilisation" dans ce pays abonné aux coups d'Etat et devenu une plaque tournante du trafic de drogue entre Amérique latine et Europe.

L'ONU, l'Union africaine et l'Union européenne ont exigé le retour à l'ordre constitutionnel et menacé les putschistes et leurs soutiens de sanctions.

aye-alc/stb/aub