NOUVELLES
26/04/2012 11:18 EDT | Actualisé 26/06/2012 05:12 EDT

Taylor jugé coupable: l'UE salue une "décision historique"

L'Union européenne a salué jeudi la condamnation de l'ancien président libérien Charles Taylor, reconnu coupable de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre en Sierra Leone, estimant qu'il s'agissait d'une "décision historique".

Le jugement du Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) "représente une décision historique dans la lutte contre l'impunité" et son impact "dépasse largement la Sierra Leone", s'est félicité la chef de la diplomatie de l'UE, Catherine Ashton, dans un communiqué.

"C'est la première fois qu'un ancien chef d'Etat est reconnu coupable de crimes graves de portée internationale" depuis Nuremberg à la fin de la Seconde Guerre mondiale, a souligné Mme Ashton.

"Ce verdict démontre que les auteurs (de crimes), quels qu'ils soient, ne peuvent agir en toute impunité", a-t-elle ajouté.

L'ancien président Taylor, 64 ans, a été reconnu coupable jeudi de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre en Sierra Leone entre 1996 et 2002 par le TSSL qui siégeait à Leidschendam, près de La Haye.

L'annonce de la condamnation de Charles Taylor, qui sera fixé sur sa peine le 30 mai, a été saluée par de nombreuses ONG et les Etats-Unis qui l'ont qualifiée de "message fort" envoyé aux criminels de guerre qui "doivent rendre des comptes".

Le procès de Charles Taylor, arrêté en 2006 au Nigeria et qui avait plaidé non coupable, s'était ouvert le 4 juin 2007 et s'est achevé le 11 mars 2011.

Le TSSL a déjà condamné à Freetown huit accusés pour des crimes commis en Sierra Leone à des peines allant de 15 à 52 ans de prison.

aje/cel/jlb