NOUVELLES
26/04/2012 06:21 EDT | Actualisé 26/06/2012 05:12 EDT

Soudans: le Conseil de sécurité de l'ONU saisi d'un projet de résolution

Les Etats-Unis ont soumis jeudi à leurs partenaires du Conseil de sécurité de l'ONU un projet de résolution qui pourrait aboutir à des sanctions contre les deux Soudans s'ils n'obéissent pas à l'injonction de cesser les combats, selon des diplomates.

Ce texte vise à "soutenir rapidement et fermement les décisions" de l'Union africaine (UA) dans le conflit entre le Soudan et le Soudan du Sud "sous la forme que l'UA souhaite", a indiqué jeudi l'ambassadrice américaine à l'ONU Susan Rice.

L'Union africaine a donné mardi trois mois aux deux pays pour résoudre leurs différends, sous peine de prendre des "mesures appropriées" à leur encontre. L'UA a aussi appelé l'ONU à soutenir son action en vertu du chapitre 7 de la Charte des Nations unies qui prévoit l'utilisation de mesures coercitives pour faire appliquer une décision.

D'après des diplomates, le projet américain de résolution se réfère à des "mesures appropriées" selon le chapitre 7.

Le texte a commencé à être négocié jeudi après-midi à l'ONU mais "il faudra au moins quelques jours de discussions", a indiqué Mme Rice.

"Certains pays membres demandent plus de temps pour avoir des instructions de leur capitale et d'autres sont sceptiques quant à l'opportunité d'une résolution", a-t-elle reconnu.

Pour les Etats-Unis, a-t-elle affirmé, "c'est une question très urgente et le Conseil (de sécurité) doit agir avec toute la rapidité dont il est capable".

A l'issue d'une réunion à Addis Abeba, le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine avait "exhorté les parties à reprendre les négociations d'ici deux semaines sous les auspices de l'UA".

L'UA n'avait pas précisé la nature des "mesures appropriées" évoquées.

Les négociations menées depuis l'indépendance sud-soudanaise sous l'égide de l'UA ont abouti à une impasse. Khartoum et Juba sont depuis la fin mars au bord d'une guerre ouverte.

Des avions soudanais ont de nouveau bombardé des régions sud-soudanaises frontalières du Soudan, théâtre depuis des semaines d'une escalade de violences entre les deux pays, ont affirmé jeudi des responsables militaires sud-soudanais.

avz/sam