NOUVELLES
26/04/2012 12:28 EDT | Actualisé 26/06/2012 05:12 EDT

SOF 2012: Australiens, Néerlandais et Polonais en force dans les finales

Australiens, Néerlandais et Polonais seront en position de force vendredi à Hyères (sud) dans les medal races (phases finales) de la Semaine olympique française (SOF) de voile, où les 10 séries retenues aux JO sont présentes.

A trois mois des jeux Olympiques, qui se dérouleront sur le plan d'eau de Portland/Weymouth (sud de l'Angleterre), du 29 juillet au 11 août, cette SOF 2012 est -malgré l'absence de superstars comme le Britannique Ben Ainslie en Finn- l'une des dernières occasions de jauger les forces en présence.

Comme aux Jeux, les medal races comptent double et rassemblent les 10 meilleurs des qualifications. Les spécialistes de la météo tablaient toutefois sur un renforcement du vent vendredi (25 à 28 noeuds en moyenne jeudi) et une possible annulation des régates: dans cette hypothèse, les classements de jeudi prévaudront.

Quelque 622 bateaux participent à la SOF 2012, avec plus de 900 coureurs, dont près de 30 médaillés olympiques.

Chez les hommes, Tom Slingsby (Laser Standard) et Mathew Belcher/Malcom Page (470), deux équipages australiens couronnés aux Championnats du monde ISAF (Fédération internationale de voile) à Perth (Australie) en décembre 2011, ont sans surprise terminé premiers des phases qualificatives.

Les Néerlandais, une équipe qui monte en puissance depuis plusieurs mois, ont dominé les débats en Laser Radial (Marit Bouwmeester) et en 470 féminin (Lisa Westerhof/Lobke Berkhout - 7 titres mondiaux à elles deux).

En planche RS:X, ce sont les Polonais qui se sont imposés, chez les femmes (Maja Dziarnowska) comme chez les hommes, Piotr Myszka ayant devancé le champion du monde en titre, le Français Julien Bontemps.

En Star, quillard à deux équipiers, les Britanniques Iain Percy/Andrew Simpson ont terminé en tête.

En 49er, la paire française Manu Dyen/Stéphane Christidis a fini les qualifications avec un point d'avance sur les Australiens Nathan Outteridge/Iain Jensen.

En Finn, l'Espagnol Rafael Trujillo a profité de l'absence d'Ainslie pour l'emporter.

En Elliott (match racing féminin), la N.1 mondiale américaine Anna Tunnicliffe a continué de dominer outrageusement les débats, remportant tous ses duels. La fin des "round robins" est prévue vendredi.

heg/es