NOUVELLES
26/04/2012 07:27 EDT | Actualisé 26/06/2012 05:12 EDT

Réunion à Abidjan de chefs d'Etat ouest-africains sur Mali et Guinée-Bissau

Des chefs d'Etat de l'Afrique de l'Ouest ont entamé jeudi matin à Abidjan un sommet extraordinaire consacré aux crises au Mali et en Guinée-Bissau, a constaté une journaliste de l'AFP.

Le président malien de transition Dioncounda Traoré, le président burkinabè Blaise Compaoré, médiateur dans la crise malienne, son homologue sénégalais Macky Sall et plusieurs autres chefs d'Etat étaient réunis autour de l'Ivoirien Alassane Ouattara, président en exercice de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao).

Le ministre français de la Coopération, Henri de Raincourt, assiste aussi à la réunion.

La Cédéao a menacé d'intervenir militairement contre les groupes armés, rebelles touareg et islamistes armés, qui contrôlent le nord du Mali depuis le coup d'Etat du 22 mars, en cas d'échec du dialogue.

Des autorités maliennes de transition ont été installées, notamment un gouvernement formé mercredi, à la suite d'un accord conclu le 6 avril entre la Cédéao et les putschistes de Bamako, mais le front anti-junte a appelé l'organisation ouest-africaine à veiller au retrait "effectif" des militaires.

En Guinée-Bissau, la Cédéao cherche aussi une issue négociée à la crise née du coup d'Etat du 12 avril. L'ONU, l'Union africaine et l'Union européenne ont exigé le retour à l'ordre constitutionnel et menacé les putschistes et leurs soutiens de sanctions.

La Cédéao envisage d'envoyer une force de "stabilisation" dans ce pays abonné aux coups d'Etat.

eak-tmo/EJ