NOUVELLES
26/04/2012 08:00 EDT | Actualisé 26/06/2012 05:12 EDT

Nouveaux bombardements soudanais en zone frontalière sud-soudanaise (armée sud-soudanaise)

Des avions soudanais ont de nouveau bombardé des régions sud-soudanaises frontalières du Soudan, théâtre depuis des semaines d'une escalade de violences entre les deux Soudans, ont affirmé jeudi des responsables militaires sud-soudanais.

Des Antonov et des chasseurs MiG soudanais ont attaqué le village de Chotchare, dans l'Etat sud-soudanais frontalier et pétrolifère d'Unité mercredi soir, a affirmé le porte-parole de l'armée sud-soudanaise, Philip Aguer, sans faire état de victimes à ce stade.

Les forces armées soudanaises (SAF) "n'ont pas stoppé leur agression, le bombardement des SAF mercredi visait essentiellement des campements de bétail," a poursuivi le responsable, en référence aux campements temporaires des éleveurs nomades.

Les nouvelles accusations du Soudan du Sud ne pouvaient pas être vérifiées de façon indépendante. Le Soudan nie toujours en bloc ces attaques sur le territoire de son voisin.

D'intenses combats entre les armées du Soudan du Sud et du Soudan ont éclaté fin mars le long de la frontière entre les Etats sud-soudanais d'Unité et soudanais du Kordofan-Sud, autour du champ pétrolier de Heglig. Ils se sont intensifiés à partir du 10 avril, quand l'armée sud-soudanaise a pris Heglig, revendiqué par les deux capitales.

Sous, dit-elle, la pression internationale, Juba a fini par retirer ses troupes de la zone. Mais les bombardements soudanais, considérés par le président sud-soudanais Salva Kiir comme une déclaration de guerre, se poursuivent depuis dans la région.

L'escalade de violences entre le Soudan et le Soudan du Sud fait craindre à la communauté internationale une nouvelle guerre ouverte entre les deux parties. L'ONU, l'Union africaine, les Etats-Unis, la Chine, où Salva Kiir vient d'écourter une visite officielle, ne cessent d'appeler à la retenue et la reprise de négociations.

Avant des accords de paix signés en 2005, qui ont ouvert la voie à l'indépendance du Soudan du Sud en juillet dernier, le Nord et le Sud se sont livré des décennies de guerre civile. La dernière vague du conflit (1983-2005) a fait quelque 2 millions de morts.

str-pjm/aud/ayv/ej