NOUVELLES
26/04/2012 07:26 EDT | Actualisé 26/06/2012 05:12 EDT

Les Coyotes et les Preds se préparent pour un duel entre deux équipes semblables

GLENDALE, États-Unis - Une équipe compte sur un gardien agile, une offensive équilibrée et une défensive responsable et très physique.

L'autre équipe... c'est essentiellement la même chose.

Après avoir neutralisé deux des équipes les plus talentueuses de la LNH lors du premier tour, les Predators de Nashville et les Coyotes de Phoenix se préparent pour un duel entre deux équipes qui se ressemblent lors des demi-finales de l'Association de l'Ouest.

Le match no 1 aura lieu vendredi à Phoenix et la seule façon de distinguer les deux équipes sera grâce à la couleur de leurs uniformes.

«Nous sommes vraiment la réflexion l'un de l'autre», a admis le directeur général des Coyotes, Don Maloney. «Nous jouons un style semblable, avons de bons défenseurs et une excellente éthique de travail. Ce n'est jamais facile contre les Predators. Ce sera une série intéressante.»

Comptant sur un style hermétique, la contribution offensive de tous les joueurs et l'excellent gardien Mike Smith, les Coyotes ont remporté un premier titre de section dans l'histoire de l'équipe.

Les Coyotes ont ensuite survécu à une série très physique contre les Blackhawks de Chicago, les éliminant en six matchs. C'est la première fois que l'équipe franchie le premier tour éliminatoire depuis 1987, quand l'équipe évoluait à Winnipeg et s'appelait les Jets.

Les Predators ont inscrit six victoires et sept points de plus que les Coyotes au cours de la saison, mais ont terminé quatrième — derrière les Coyotes qui ont remporté le titre de la section Pacifique.

Comme les Coyotes, les Predators comptent sur un excellent gardien en Pekka Rinne, préfèrent garder le pointage serré et profitent de la production offensive de tous ses joueurs.

Les Predators ont amorcé les séries en éliminant en cinq parties les Red Wings de Detroit.

«Ils (les Coyotes) ont une équipe semblable à la nôtre et nous savons que ce ne sera pas facile», a mentionné le centre des Predators Mike Fisher.

Le plus difficile sera probablement de trouver un moyen pour déjouer Smith et Rinne.

Smith a établi des sommets personnels dans presque toutes les catégories, terminant troisième dans la LNH avec un pourcentage d'efficacité de ,930, à égalité au troisième rang avec huit jeux blancs et quatrième avec 38 victoires.

«Nous devrons évidemment tout tenter afin de créer des occasions de marquer devant Smith, car il a été excellent toute la saison», a dit le capitaine des Predators, Shea Weber. «Il est une des raisons pour laquelle ils ont obtenu du succès.»

La même chose pourrait être dite de Rinne.

Le Finlandais a porté les Predators sur ses épaules au cours de la saison régulière, dominant la LNH avec 43 victoires et compilant une moyenne de 2,39 et un pourcentage d'efficacité de ,923. Il est également un des trois finalistes pour l'obtention du trophée Vézina.

«Il est un gardien incroyable, quelqu'un de très athlétique qui travaille aussi fort que n'importe qui, a déclaré Smith. Nous devrons lever notre niveau de jeu, créer de la circulation devant lui, lancer la rondelle souvent vers le but et avec un peu de chance, nous allons trouver le moyen de le déjouer.»