NOUVELLES
26/04/2012 09:48 EDT | Actualisé 26/06/2012 05:12 EDT

Le pétrole ouvre en légère hausse à New York, sans réelle impulsion

Les cours du pétrole ont ouvert en légère hausse jeudi à New York dans un marché tiraillé entre inquiétude pour l'Europe, où l'Espagne est encore sous pression, et enthousiasme après les commentaires la veille de la banque centrale américaine (Fed).

Vers 13H20 GMT, le baril de WTI "light sweet crude" pour livraison en juin se négociait à 104,15 dollars, en hausse de 3 cents par rapport à la clôture de mercredi, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le marché pétrolier pâtit de la pression des bourses qui reculent en raison de "l'inquiétude pour la dette souveraine espagnole et les perspectives négatives sur le budget" espagnol, a commenté Andy Lipow, de Lipow Oil Associates, soulignant que les déboires de Madrid faisaient craindre pour la croissance mondiale.

D'un autre côté, a-t-il fait valoir, les opérateurs sont encore encouragés par les propos de la Fed, qui a indiqué mercredi que l'économie donnait des signes de ralentissement aux Etats-Unis mais que la croissance du pays devrait se redresser à terme.

Surtout, le patron de la Réserve fédérale, Ben Bernanke, a annoncé son intention de continuer à soutenir la reprise autant que possible. Une intervention de l'institution de Washington "serait très constructive pour le marché pétrolier", a dit M. Lipow.

Les investisseurs écoutent Ben Bernanke "en bons élèves et fixent les prix en pariant sur une reprise progressive de l'économie grâce à des taux d'intérêts bas", a commenté Phil Flynn, de PFG Best.

"La prime de risque revient", a-t-il avancé.

Aux Etats-Unis, le marché digérait le dernier relevé hebdomadaire sur l'emploi, "qui est conforme aux attentes, bien que les chiffres de la semaine précédente aient été revus en hausse", a dit M. Lipow.

Les nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis ont baissé légèrement dans la dernière semaine d'avril: 388.000 demandes d'allocations de chômage ont été déposées dans le pays du 15 au 21 avril, en données corrigées des variations saisonnières, soit 0,3% de moins que la semaine précédente.

sab/sl/sf