NOUVELLES
26/04/2012 03:24 EDT | Actualisé 26/06/2012 05:12 EDT

Le pétrole finit en hausse à New York, dans l'attente des chiffres du PIB

Les prix du pétrole ont fini en légère hausse jeudi à New York, profitant du repli du dollar, dans un marché qui est resté relativement calme en attendant de connaître les chiffres du PIB américain.

Le baril de WTI "light sweet crude" pour livraison en juin a terminé à 104,55 dollars, en hausse de 43 cents par rapport à la clôture de mercredi, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le marché pétrolier a profité du repli du billet vert, a souligné Rich Ilczyszyn, analyste de iiTrader.com, expliquant que Wall Street "a continué à analyser les conclusions du FOMC", le Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale des Etats-Unis (Fed).

La monnaie américaine est en effet restée pénalisée par des déclarations de Ben Bernanke, le président de la Fed, qui a évoqué mercredi la possibilité d'un assouplissement monétaire supplémentaire si besoin était.

De telles mesures se traduisent habituellement par des injections de liquidités dans la première économie mondiale qui ont pour effet de diluer la valeur de la devise américaine, ce qui rend plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine pour les investisseurs munis d'autres devises.

Les investisseurs écoutent Ben Bernanke "en bons élèves et fixent les prix en pariant sur une reprise progressive de l'économie grâce à des taux d'intérêts bas", a expliqué Phil Flynn, de PFG Best.

"La prime de risque revient", a-t-il avancé.

Reste que "la réunion du FOMC d'hier était une répétition de celle de mars et n'a pas fourni de nouvelle réponse", a estimé M. Ilczyszyn, indiquant qu'en conséquence les investisseurs attendaient d'autant plus les chiffres sur le PIB de mars aux Etats-Unis, publiés vendredi.

"On va avoir une bonne indication de la direction" à venir de l'économie du premier consommateur mondial de brut, a-t-il fait valoir.

sab/ved/sam