NOUVELLES
26/04/2012 05:19 EDT | Actualisé 26/06/2012 05:12 EDT

Le premier ministre pakistanais reconnu coupable d'outrage par la Cour suprême

ISLAMABAD - La cour suprême pakistanaise a condamné jeudi le premier ministre Yousuf Raza Gilani pour outrage, pour avoir refusé la réouverture d'une ancienne enquête pour corruption visant le président Asif Ali Zardari. Le chef du gouvernement échappera néanmoins à la prison.

Cette décision en forme de compromis fait toutefois peser une menace sur l'avenir de Yousuf Raza Gilani à la tête du gouvernement. Son avocat a annoncé qu'il ferait appel.

La Cour suprême a jugé le premier ministre coupable d'outrage, tout en ajoutant qu'il ne purgerait sa peine que jusqu'à ce que la cour se lève pour partir, ce qui s'est produit environ trois minutes après la lecture de la décision.

Yousuf Raza Gilani détient le record de longévité à la tête d'un gouvernement au Pakistan. L'affaire au coeur du conflit avec la justice concerne des pots-de-vin présumés que l'actuel président et sa défunte épouse, l'ex-première ministre Benazir Bhutto, auraient reçus d'entreprises suisses quand cette dernière était au pouvoir, dans les années 1990.

Jugés par contumace en Suisse, ils avaient été condamnés pour blanchiment d'argent en 2003. Asif Ali Zardari avait fait appel, mais en 2008, la justice suisse avait finalement renoncé aux poursuites et clos l'enquête après l'assassinat de Benazir Bhutto en décembre 2007. Entre temps, le gouvernement pakistanais avait adopté une ordonnance accordant l'immunité au président, notamment pour d'anciennes affaires de corruption.