NOUVELLES
26/04/2012 05:01 EDT | Actualisé 26/06/2012 05:12 EDT

Le Pakistan a déporté les veuves et les enfants de la famille Ben Laden

ISLAMABAD - Les autorités pakistanaises ont déporté les trois veuves d'Oussama ben Laden et leurs enfants vers l'Arabie saoudite tôt vendredi matin, moins d'une semaine avant le premier anniversaire de la mort du chef terroriste.

Le départ de la famille clôt un autre chapitre du dossier Ben Laden, dans lequel le Pakistan a cimenté sa réputation de repaire de l'extrémisme islamiste, et soulevé des questions quant à la sincérité de son alliance avec les pays occidentaux. En février, les autorités pakistanaises ont détruit la maison où Ben Laden vivait à Abbottabad, dans le nord-ouest du Pakistan.

Les femmes et les enfants de Ben Laden ont été arrêtés par les autorités pakistanaises après le raid du 2 mai 2011 qui a mené à la mort du chef d'Al-Qaïda.

Deux des veuves du chef terroriste sont d'origine saoudienne et la troisième est originaire du Yémen. Les trois femmes ont été interrogées par des agents du renseignement pakistanais et ont été accusées d'entrée et de séjour illégal au Pakistan. Elles ont été condamnées à 45 jours de prison et ont purgé leur peine dans une maison d'Islamabad étroitement surveillée.

Peu après minuit vendredi, une camionnette est venue chercher les trois femmes et leurs enfants dans la maison d'Islamabad pour les conduire à l'aéroport. Les autorités avaient recouvert les fenêtres du véhicule avec des draps pour empêcher les médias de photographier la famille du chef terroriste.

Dans un communiqué, le ministère pakistanais de l'Intérieur a déclaré que 14 membres de la famille Ben Laden avaient été déportés «dans le pays de leur choix, l'Arabie saoudite».

Peu de détails sur la famille ont été diffusés, mais des responsables ont déjà indiqué qu'Oussama ben Laden avait trois femmes, au moins huit enfants et un certain nombre de petits-enfants qui vivaient avec lui à Abbottabad.