NOUVELLES
26/04/2012 06:23 EDT | Actualisé 26/06/2012 05:12 EDT

Génocide: comparution au Rwanda du premier accusé transféré par le TPIR

Le premier accusé transféré au Rwanda par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a comparu jeudi pour la première fois devant un tribunal qui doit le juger pour "génocide" et "extermination, constitutive d'un crime contre l'humanité".

Jean Uwinkindi, pasteur pentecôtiste transféré le 19 avril d'Arusha, siège du TPIR en Tanzanie, vers le Rwanda, a réclamé un délai de quatre mois pour préparer sa défense, a constaté un journaliste de l'AFP.

Le procureur, Ndibwami Rugamba, a annoncé que, conformément à l'acte d'accusation établi par le TPIR, M. Uwinkindi serait jugé pour "génocide" et "extermination en tant que crime contre l'humanité".

"Il s'agit d'accusations graves", a déclaré M. Uwinkindi au juge John Byakatonda qui lui demandait si il était prêt à être jugé. "J'ai besoin de temps pour examiner le dossier et trouver un avocat. Il me faut quatre mois avant d'être prêt", a-t-il ajouté.

Le procureur a répondu que l'accusé demandait "trop de temps", estimant qu'il tentait de "retarder son procès".

La Cour rendra vendredi sa décision sur le délai accordé à l'accusé pour préparer son procès, a annoncé le juge Byakatonda.

Jean Uwinkindi a été arrêté le 30 juin 2010 en Ouganda. L'accusation lui reproche d'avoir dirigé plusieurs attaques contre les Tutsi réfugiés dans sa propre paroisse de Kayenzi, en avril 1994.

Le TPIR avait annoncé en juin dernier le renvoi de son dossier devant la justice de Kigali, une décision alors inédite à laquelle le pasteur a jusqu'au bout tenté de s'opposer, estimant qu'il ne pourrait bénéficier d'un procès équitable dans son pays d'origine.

str-ayv/aud/pb