NOUVELLES
26/04/2012 11:57 EDT | Actualisé 26/06/2012 05:12 EDT

Euro-2012: risque accru de contrebande et de trafic d'êtres humains (Frontex)

L'agence Frontex, chargée de coordonner la surveillance des frontières extérieures de l'Union européenne, s'attend à une hausse de contrebande et de trafic d'êtres humains pendant l'Euro-2012 qui se jouera en juin en Pologne et Ukraine.

"Le défi pour les gardes-frontières lors d'événements tels que l'Euro-2012 est la gestion des grands flux de personnes à travers les frontières", a déclaré Gil Arias Fernandez, chef adjoint de Frontex.

"Nos analyses des risques indiquent que les réseaux criminels peuvent essayer de profiter de l'augmentation du trafic aux points de passage frontaliers pour faire passer de la contrebande de cigarettes, d'essence, ou des véhicules volés", a-t-il ajouté.

"Il y a aussi un risque de dissimuler le trafic d'êtres humains au milieu de ces flux, principalement des femmes à des fins de prostitution", a estimé le responsable de Frontex.

La Pologne a annoncé lundi le rétablissement pour l'Euro-2012 des contrôles à ses frontières avec quatre pays: l'Allemagne, la République tchèque, la Slovaquie et la Lituanie.

Membre de l'UE depuis 2004, la Pologne avait levé les contrôles frontaliers en 2007, au moment de son adhésion à la zone Schengen qui regroupe actuellement 26 pays.

Les contrôles seront rétablis à partir du 4 juin, quatre jours avant le lancement de la compétition, et jusqu'au 1er juillet, la date de la finale en Ukraine.

Une mesure similaire, permise par les accords de Schengen en cas de fortes affluences prévues, avait été prise par l'Allemagne, organisatrice du Mondial-2006, ainsi que par l'Autriche lors de l'Euro-2008 organisé avec la Suisse.

L'Ukraine, coorganisatrice de l'Euro-2012, reste en dehors de l'UE et des frontières de la zone Schengen strictement surveillées, ce qui complique l'organisation du tournoi.

La Pologne et l'Ukraine s'attendent à plus d'un million de visiteurs pour cet événement sportif.

jwf-bo/mrm/jr