NOUVELLES
26/04/2012 12:25 EDT | Actualisé 26/06/2012 05:12 EDT

Condamnation Taylor: Paris salue "un précédent historique" (Juppé)

La France salue "le précédent historique" que constitue la condamnation pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité de l'ancien chef d'Etat libérien Charles Taylor, a déclaré jeudi le chef de la diplomatie française Alain Juppé.

"Ce jugement a une portée universelle: qu'un ancien dictateur soit ainsi reconnu coupable de tels crimes constitue un précédent historique que la France salue", a déclaré M. Juppé.

"Il est temps que les dictateurs du monde entier et leurs complices comprennent qu'ils ne peuvent commettre impunément de tels actes révoltant la conscience de l'humanité et qu'ils devront en rendre compte", a-t-il souligné.

Charles Taylor, 64 ans, reconnu coupable jeudi de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre en Sierra Leone entre 1996 et 2002 par le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL), est le premier ex-chef d'Etat condamné par la justice internationale depuis Nuremberg. Sa peine sera fixée le 30 mai.

Président du Liberia de 1997 à 2003, il a été reconnu coupable d'avoir "aidé et encouragé" une campagne de terreur visant à obtenir le contrôle de la Sierra Leone, dans le but d'exploiter ses diamants. Cette guerre civile a fait quelque 120.000 morts entre 1991 et 2001.

"Ce jugement doit contribuer au processus de réconciliation déjà engagé et au renforcement de la stabilité en Sierra Leone", a estimé M. Juppé.

cr/hr/aub