NOUVELLES
26/04/2012 10:31 EDT | Actualisé 26/06/2012 05:12 EDT

Charles Taylor jugé coupable: un "message fort" aux criminels de guerre (USA)

Les Etats-Unis ont "salué" jeudi la condamnation de Charles Taylor, reconnu coupable de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre en Sierra Leone, estimant que cette décision constituait un "message fort" envoyé aux criminels de guerre.

"Le procès de Taylor devant le Tribunal spécial pour la Sierra Leone envoie un message fort à tous ceux qui se rendent coupables d'atrocités --et cela comprend ceux qui occupent les plus hautes fonctions--: ils doivent rendre des comptes", a déclaré Victoria Nuland, porte-parole du département d'Etat dans un communiqué.

Charles Taylor, ancien président du Liberia, a été reconnu coupable jeudi de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre en Sierra Leone entre 1996 et 2002, devenant le premier ex-chef d'Etat condamné par la justice internationale depuis Nuremberg.

La peine infligée à M. Taylor, 64 ans, coupable notamment de meurtres, de viols et de traitements inhumains, sera prononcée le 30 mai.

Selon Victoria Nuland, le procès "a une grande portée historique et juridique".

"Depuis ses origines, les Etats-Unis sont le plus fervent soutien et le premier pourvoyeur de fonds du Tribunal spécial pour la Sierra Leone. L'achèvement du travail du tribunal est l'une des priorités du gouvernement américain", a souligné Mme Nuland.

S'ils soutiennent le Tribunal spécial, les Etats-Unis n'adhèrent pas à la Cour pénale internationale (CPI) par crainte d'une possible politisation de son usage.

ag/gde/sf