NOUVELLES
26/04/2012 09:57 EDT | Actualisé 26/06/2012 05:12 EDT

Ankara lance une campagne de prospection pétrolière et gazière à Chypre Nord

La compagnie pétrolière publique turque TPAO a lancé jeudi une campagne de prospection pétrolière et gazière au large de Chypre Nord, alors que la question énergétique suscite de vives tensions sur l'île divisée depuis 1974, selon une correspondante de l'AFP sur place.

Cette campagne a ainsi été immédiatement condamnée par la République de Chypre (sud, la seule reconnue internationalement), qui l'a qualifiée d'"illégale".

Le ministre turc de l'Energie Taner Yildiz et le président de la République turque de Chypre Nord (RTCN, autoproclamée, reconnue seulement par Ankara) Dervis Eroglu ont inauguré le puits de forage Terre turque-1 près de la ville d'Iskele, où TPAO effectuera des sondages à 3.000 m de profondeur durant quatre mois.

"Nous accordons une grande importance à ces travaux. Pas seulement parce qu'il s'agit d'extraire du pétrole et du gaz, mais aussi parce qu'ils ont une importance stratégique" a déclaré M. Yildiz, cité par l'agence de presse Anatolie.

"Nous n'avons pas de vues sur le territoire, le pays, la liberté ou la souveraineté de qui que ce soit, mais nous ne permettrons à personne d'attaquer nos droits et de nous dépouiller", a pour sa part affirmé M. Eroglu.

Le porte-parole du gouvernement chypriote-grec Stefanos Stefanou a affirmé pour sa part que "la Turquie et les dirigeants chypriotes-turcs violaient la loi en menant des prospections sur le territoire occupé de Famagouste".

Cette campagne "montre leur manque de volonté à résoudre le problème chypriote", a-t-il dit, précisant que son gouvernement avait entrepris "des démarches contre ce nouvel acte illégal".

Cette campagne de prospection fait suite à la découverte en 2011 par la compagnie américaine Noble, mandatée par le gouvernement chypriote-grec, d'un gisement gigantesque qui pourrait receler jusqu'à 224 milliards m3 de gaz naturel au large des côtes sud de l'île.

Ces recherches avaient provoqué la colère d'Ankara, qui les avait jugées "illégales" et qui avait aussitôt répliqué en envoyant un bateau de prospection dans la région.

TPAO a signé de son côté un accord avec le géant pétrolier anglo-néerlandais Shell pour des explorations offshore en Méditerranée et dans le sud-est de la Turquie.

Chypre est divisée depuis 1974, après que la Turquie a envahi le nord de l'île en réaction à un coup d'Etat fomenté par des nationalistes chypriotes-grecs et visant au ralliement de Chypre à la Grèce.

str-nc/cco/vl