Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un candidat exclu est réintégré dans la course à la présidentielle en Égypte

LE CAIRE, Égypte - La commission électorale égyptienne a annoncé, à la surprise générale mercredi, la réintégration dans la course présidentielle du dernier premier ministre du président déchu Hosni Moubarak, un jour après l'avoir disqualifié.

Ahmed Shafiq a été disqualifié après que le Parlement dominé par les islamistes eut adopté une loi pour interdire aux hauts responsables de l'ancien régime de se porter candidats à la présidence.

Mercredi, la commission électorale a référé la loi à la Cour constitutionnelle et à réintégré M. Shafiq dans la course.

Ahmed Shafiq est populaire parmi les partisans d'Hosni Moubarak et chez les Égyptiens qui craignent la domination des islamistes. Il tentera de ravir des voix parmi les électeurs qui soutiennent un autre candidat laïque, l'ancien chef de la Ligue arabe Amr Moussa, considéré comme le meneur de la course.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.