Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Transaction Couche-Tard-Statoil: la Bourse d'Oslo veut un troisième avis

MONTRÉAL - La Bourse d'Oslo a demandé à Statoil Fuel & Retail (SFR) d'obtenir un avis financier indépendant concernant l'offre d'achat de 2,7 milliards $ déposée la semaine dernière par Alimentation Couche-Tard (TSX:ATD.B).

Dans le cadre de la transaction, SFR a reçu des avis positifs du géant américain Bank of America Merril Lynch et de la banque norvégienne ABG Sundal Collier. Les deux avis concluent que la somme proposée par Couche-Tard est «équitable» pour les actionnaires de SFR.

Or, comme SFR n'a pas l'intention de solliciter d'autres offres d'achat pour concurrencer celle de Couche-Tard, la Bourse d'Oslo a demandé au détaillant norvégien de produire un troisième avis afin de confirmer le caractère équitable de la transaction proposée, a expliqué mardi le vice-président aux communications de la Bourse, Per Eikrem, au cours d'un entretien téléphonique.

Dans un communiqué publié vendredi, SFR s'est engagée à obtenir une «déclaration» indépendante sur le caractère équitable de la transaction. L'entreprise se donne jusqu'à la mi-mai pour publier le document.

Le projet d'acquisition a été généralement bien accueilli par les actionnaires de Couche-Tard et ceux de SFR. Le syndicat représentant les employés de SFR et l'Association norvégienne des agriculteurs craignent toutefois que la transaction ait des effets négatifs pour les travailleurs et pour les régions rurales.

SFR exploite quelque 2300 stations-services en Scandinavie et en Europe de l'Est. L'entreprise emploie environ 18 500 personnes.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.