Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Panthers et Devils se préparent pour le match ultime de leur série de 1er tour

CORAL SPRINGS, États-Unis - Les chiffres ne pourraient pas être plus semblables: trois victoires de chaque côté, 15 buts marqués par équipe.

Les six premières rencontres de la série Panthers de la Floride-Devils du New Jersey n'ont d'ailleurs pas réussi à départager un gagnant.

Bienvenue au match no 7.

Les Panthers, qui tenteront de remporter leur première série en 16 ans, disputeront le match ultime devant leurs partisans, jeudi. Il s'agit seulement d'un deuxième match no 7 dans l'histoire de l'organisation floridienne, qui avait gagné son premier face aux Penguins de Pittsburgh lors de la finale de l'Est, en 1996.

«Ça passe ou ça casse maintenant, a déclaré le gardien des Panthers José Théodore. Ce sont ce genre de rencontres auxquelles on veut prendre part. Quand on est enfant et qu'on joue au hockey, on rêve toujours à un match no 7 en séries de la coupe Stanley. Alors évidemment, tout le monde veut participer à cette rencontre et aider l'équipe à l'emporter.»

Théodore a raté le sixième affrontement, que les Panthers ont perdu en prolongation au New Jersey, mardi soir. La nature de sa blessure n'a pas été précisée. Il a cependant été en mesure de s'entraîner sur glace, mercredi.

L'entraîneur des Panthers Kevin Dineen s'est dit «encouragé» par le fait que Théodore ait pu enfiler les patins. Quelques joueurs de l'équipe ont pris part à la séance optionnelle. Aucune décision ayant trait à l'identité du gardien partant, à savoir Théodore ou Scott Clemmensen, n'est attendue avant jeudi.

«Mais on s'est toujours tourné vers Théo, a spécifié Dineen. S'il est disponible, ce sera lui (devant le filet).»

Les Devils ont déclaré que leur préparation en vue du dernier match de la série ne changera pas, peu importe qui sera le gardien des Panthers.

Avant de s'envoler vers le sud de la Floride, les Devils ont discuté du fait que de disputer un match ultime sur la route peut minimiser les distractions, même s'il en existe une qu'ils ne peuvent ignorer. Une défaite du New Jersey jeudi pourrait signifier la fin pour le gardien Martin Brodeur, qui deviendra joueur autonome sans compensation cet été, et qui fêtera son 40e anniversaire le 6 mai prochain.

«Je prévois être de retour, a mentionné Brodeur. Mais c'est une décision que nous prendrons plus tard. Plusieurs personnes m'ont parlé de ce match comme mon dernier en carrière, mais on ne sait jamais. Je vais me contenter de vivre dans le moment présent. C'est le match no 7, c'est pour ça qu'on joue au hockey.»

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.