Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Neuf civils tués en Syrie par les forces du régime (ONG)

Neuf civils, dont un enfant de 10 ans, ont été tués mercredi par les forces du régime dans plusieurs localités syriennes, malgré le déploiement d'observateurs internationaux, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Quatre civils ont trouvé la mort dans la province d'Idleb (nord-ouest) lorsque des forces de sécurité postées à un point de contrôle ont tiré sur les passagers d'un bus, a indiqué l'OSDH.

A Deir Ezzor (est), un enfant de dix ans a été abattu par de tirs des forces du régime, dans le village d'al-Mriiya et trois autres personnes ont été tuées à Harasta et Douma, dans la province de Damas. Une neuvième personne a été abattue par l'armée régulière à Rastane, dans la province de Homs (centre), selon cette ONG basée en Grande-Bretagne.

Les violences meurtrières se poursuivent en Syrie en dépit du cessez-le-feu entré officiellement en vigueur le 12 avril, dans le cadre d'un plan de sortie de crise proposé par l'émissaire international Kofi Annan.

La journée de lundi, avec 59 morts, dont 31 civils à Hama, selon l'OSDH, a été la plus meurtrière depuis l'entrée en vigueur du cessez-le-feu violé quotidiennement.

A partir de la semaine prochaine, 300 observateurs internationaux doivent être déployés pour surveiller la trêve, conformément à une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU adoptée samedi.

ks/hj/sw

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.