Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Ligue des champions - Le rêve européen brisé du Barça et de Messi

La presse espagnole se lamentait mercredi de la malchance de Lionel Messi et de "l'anti-football" pratiqué par Chelsea au lendemain de l'élimination du FC Barcelone par le club londonien en demi-finale de la Ligue des champions.

A l'image du quotidien Sport qui fait sa Une avec la photo de Messi caché sous son maillot, l'Espagne a trouvé avec la star des champions d'Europe sortants le symbole de l'inefficacité du Barça dans sa double-confrontation avec Chelsea.

"Le Barça frappé par la malchance lors de la journée la plus triste de la carrière de Messi", souligne Sport en référence au pénalty tiré par le triple Ballon d'Or sur la transversale (49e), tournant de la rencontre de mardi (2-2).

Plus que la terne prestation de l'Argentin, très loin de son meilleur niveau, les journaux espagnols retiennent surtout son manque de réussite: "Messi crève le rêve européen du Barça," relève AS, tandis qu'El Pais parle de "la malédiction Chelsea" pour Messi qui n'a jamais marqué le moindre but contre les "Blues" en huit confrontations.

La presse espagnole ne manque pas, à l'instar de Marca, de fustiger "l'anti-football" pratiqué par Chelsea, rapidement réduit à dix.

"Que le football est injuste!", regrette Sport.

"En deux matches, 47 tirs cadrés et deux buts pour le Barça. Chelsea, trois buts pour sept tirs, est en finale, c'est ça le football", renchérit El Pais.

Tous les espoirs espagnols se reportent maintenant vers le Real qui reçoit le Bayern Munich mercredi avec un déficit d'un but (2-1).

"Interdiction d'échouer", lance ainsi Marca au-dessus d'une photo de Cristiano Ronaldo.

djw/jr/gf

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.