Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le Royaume-Uni de retour en récession, mauvaise surprise pour Cameron

Le Royaume-Uni est officiellement retourné en récession au début de cette année après avoir enregistré une contraction de son économie pour le deuxième trimestre d'affilée, une surprise pour les analystes et une mauvaise nouvelle pour le gouvernement de David Cameron.

Selon une première estimation officielle publiée mercredi, l'économie s'est contractée de 0,2% au premier trimestre 2012, après une baisse de 0,3% au trimestre précédent.

Le pays est ainsi techniquement de retour en récession, dont il était sorti fin 2009 après cinq trimestres d'affilée de recul de l'économie durant la crise financière.

Malgré des indicateurs économiques très contrastés, la plupart des analystes misaient sur une légère hausse de 0,1% du Produit intérieur brut (PIB) qui aurait évité au pays de se retrouver dans la même situation que des Etats de la zone euro comme l'Espagne et l'Italie, entrés eux aussi en récession.

Cette contre-performance place le Premier ministre conservateur, David Cameron, dans une situation difficile: elle devrait en effet relancer les critiques sur la politique d'austérité draconienne de son gouvernement accusée par l'opposition travailliste d'avoir "tué la croissance" au nom d'une lutte acharnée contre les déficits.

La livre sterling est repartie en nette baisse face à l'euro et au dollar dès l'annonce de la contraction de l'économie britannique. La Bourse de Londres restait en revanche orientée en légère hausse en gagnant 0,44% à 5,734,67 points vers 09H00 GMT.

phv/alm/jh

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.